Droits de l’homme

Pourquoi c’est personnel

"Aujourd’hui, c’est Kostas Sakkas qui est enfermé, et ça me fend le cœur de pen­ser qu’un jeune homme se laisse mou­rir de faim parce qu’il est détenu en pri­son sans pro­cès. Mais je sais aussi que demain, ça pour­rait être mon tour."

Grèce : A. Georgiadis réins­taure une loi stigmatisant les séropositifs (abro­gée par déci­sion de la Cour en mars 2013)

Elles avaient été affichées dans tous les médias grecs. Détenues pendant plusieurs mois, humi­liées et stig­ma­ti­sées, les femmes incri­mi­nées pour séro­po­si­ti­vité avaient toutes été blan­chies de l’accusation de « ten­ta­tives de lésions cor­po­relles graves ». La loi qui avait permis l'opération de ratissage a été abrogée en mars 2013. Le nouveau ministre de la santé Adonis Georgiadis la réinstaure dès son arrivée au ministère. La chasse au sorcière va pouvoir continuer.