5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Rudi Rinaldi démissionne du Secrétariat politique de SYRIZA

22 juillet 2015

Politique démission Grèce Rudi Rinaldi Syriza

Rudi Rinaldi a démissionné du Secrétariat politique de Syriza et notifie sa démission en affirmant, entre autres que « le pays est mis sur la voie de la faillite et la société vivra des situations intenables avec le 3e mémorandum qui, probablement, n’empêchera pas le Grexit ».


290 mots   2579       Comments

En donnant les raisons de sa démission du Secrétariat politique de Syriza, Rudi Rinaldi a fait une déclaration où il explique «les allégations à propos d’un compromis nécessaire et pénible ne sont pas valables » et que «il s’agit de la faillite idéologique, politique, stratégique du parcours de Syriza, tel qu’il avait été défini pour son compte par le groupe  dominant, dès 2012, parcours dont le ‘programme de Thessalonique’ était une étape et qui aboutit au parcours de 6 mois au gouvernement ».

Il dit encore que «pendant ce temps, l’organisme du parti a été complètement remplacé par le mécanisme dominant et ses pratiques bureaucratiques ; qui plus est, au cours de ces six mois, ce mécanisme est devenu étatique », et d’ajouter : « dans ce cadre, le Secrétariat politique -dont les responsabilités ne font aucun doute- a été transformé en complice inerte et suiveur de la mutation centre-gauche et, dorénavant, adepte des mémorandums, de Syiza ».

«Cela étant donné », poursuit-il, «et à la suite de l’accord de mémorandum et l’adoption des préalables et des engagements pris, il s’ouvre une période de redéfinition radicale du mouvement populaire mais aussi de l’essence du processus politique en tant que tel, dont le contenu doit être recherché ». M. Rinaldi dit que «toutefois, Syriza esquisse son trajet hors des revendications de cette redéfinition, en se muant en pilier organique du processus des mémorandums, même s’il le refuse, au niveau du discours ».

«Dans ce contexte, je démissionne du Secrétariat politique de Syriza. Mais, la vie continue, avec tout ce qu’elle a et tout ce qui lui manque… » conclut-il.

Source : www.ert.gr