5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

"Les femmes deviendront prostituées et femmes de ménage" en cas de faillite, selon l'ancien ministre de la santé

21 juin 2015

Brèves Adonis Georgiadis déclarations femmes Grèce prostituées

La dernière sortie d’Adonis Georgiadis, qui avait appelé au rassemblement pro-euro « Menoume Evropi »


368 mots   3186       Comments

L'ancien ministre de la santé de Samaras,  Adonis Georgiadis

L'ancien ministre de la santé de Samaras, Adonis Georgiadis

L'ancien ministre de la santé Adonis Geordiagis (député Nouvelle Démocratie issu du LAOS, un parti d'extrême droite), présentant de la manière la plus sombre l'impact des politiques de Tsipras, a déclaré qu'en cas de banqueroute du pays, les femmes deviendront des prostituées et des femmes de ménage.

Georgiadis a également déclaré sur la radio parapolítica FM que l'un de ses amis en Ukraine lui avait dit que "lors d'une banqueroute, certaines femmes allaient travailler comme prostituées ou comme femmes de ménage".

L'ancien ministre a également dit que si Tsipras appellait à des élections, les banques fermeront et il y aura des pillages dans les rues.

"Le moment ou quelqu'un va évoquer le mot « élections », Draghi éteindra immédiatement l'interrupteur".

Bien entendu, Adonis Georgiadis s'est gardé d'évoquer que depuis la crise, la prostitution a déjà fortement augmenté. Soula Alevridou, propriétaire d'une maison de passe légale, avait ainsi indiqué en début d'année à la BBC que le nombre de femmes mariées qui viennent la voir à la recherche de travail avait doublé depuis le début de la crise.

Adonis Georgiadis, qui a appelé à aller à la manifestation pro-euro "Menouve Evropi" (nous habitons en Europe) et qui y était d'ailleurs présent n'a pas non plus rappelé qu'il fut à l'origine de la réintroduction de la loi permettant de pratiquer des tests VIH forcés (retiré depuis par le gouvernement Syriza), ce qui avait amené (avant qu'il ne soit ministre) à l'arrestation de plusieurs dizaines de femmes qui avaient été écrouées car "porteuses du virus" (voir ou revoir le documentaire Ruines sur ce sujet).

Ce n'est évidemment pas la première fois qu'Adonis Georgiadis se veut plus qu’alarmiste (bien que de mon point de vue, il n'y a aucune honte à être prostituée ou femme de ménages, mais c'est un autre débat), comme en atteste le top 10 du catastrophisme anti-syriza publié en octobre dernier :

"Si syriza était élu..." (Par jodi, adapté par Okeanos) - cliquez sur l'image pour l'agrandir

"Si syriza était élu..." (Par jodi, adapté par Okeanos) - cliquez sur l'image pour l'agrandir