5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Tsipras demande l'allègement de la dette

17 juin 2015

Brèves accord Alexis Tsipras allègement dette Grèce Jean-Claude Juncker

Tout accord entre la Grèce et ses prêteurs devra inclure plusieurs éléments, y compris l’allègement de la dette, a déclaré le Premier ministre Alexis Tsipras mardi. La « Commission pour la vérité sur la dette publique grecque » s’apprête à présenter aujourd’hui un rapport préliminaire faisant état « d’irrégularités dans la conclusion des contrats de prêts entre l’Etat grec et ses créanciers »


348 mots   960       Comments

Parlant au Parlement lors d'une réunion du groupe parlementaire de SYRIZA, Tsipras a indiqué qu'il doit y avoir trois conditions pour que son gouvernement accepte un accord :

  • les retraités et les travailleurs ne doivent pas être accablés ;
  • toute discussion sur le Grexit doit être mise en veilleuse ;
  • il est nécessaire de lutter contre le problème de financement de la Grèce.

Le Premier ministre a focalisé sur la question de l'allègement de la dette, accusant les prêteurs européens du pays d'adopter les recommandations du Fonds Monétaire International pour les mesures fiscales en ignorant son appel pour la réduction de la dette de la Grèce.

"En ce moment, ce qui domine sont les vues du FMI sur les mesures difficiles, et l'insistance de l'Europe à nier toute discussion sur la viabilité de la dette", a déclaré Tsipras à ses députés.

Il a également affirmé que le FMI portait une "responsabilité criminelle" sur l'impact des mesures d'austérité mises en œuvre en Grèce au cours des dernières années.

Les déclarations de Tsipras ont été commentées par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. "Je ne me soucie pas du gouvernement grec, je me soucie du peuple grec", a-t-il dit. "Le débat en Grèce et en dehors de la Grèce serait plus facile si le gouvernement grec disait exactement ce que la Commission propose vraiment ...", a ajouté Juncker, qui a nié que Bruxelles était en faveur de l'augmentation de la TVA sur les médicaments et électricité.

Il est à noter que la « Commission pour la vérité sur la dette publique grecque » s’apprête à présenter aujourd'hui un rapport préliminaire faisant état « d’irrégularités dans la conclusion des contrats de prêts entre l’Etat grec et ses créanciers », a affirmé mardi le Belge Renaud Vivien, membre de cette commission d’audit en tant que co-secrétaire général du Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde (voir ici).