5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Une majorité de Grecs dit non au racisme selon une expérience

24 mars 2015

Société Action Aid Grèce expérience Grèce lutte contre le racisme racisme
Participants
Christine
Okeanos

Une expérience lancée par Action Aid Grèce dans une station de bus dans le coeur d’Athènes montre une majorité de Grecs soutenir le migrant agressé verbalement par un raciste.


467 mots   1421       Comments

Les 2 acteurs lors de l'expérience d'Action Aid Grèce

Impression écran de l'expérience menée par Action Aid Grèce

Action Aid Grèce, l'association humanitaire, a monté une nouvelle expérience pour lutter contre le racisme et la xénophobie. L'association, pour la première fois en Grèce, a réalisé une expérience sociale à l’occasion de la Journée mondiale contre le racisme. La question que se posait l'association était : "Que faisons-nous quand un homme est victime d’une agression raciste ?".

Le 20 février, l'association a lancé son expérience dans deux arrêts de bus au coeur d'Athènes. Deux acteurs, l’un originaire du Bangladesh et l’autre de Grèce, ont joué une scène d’agression raciste verbale. Les caméras ont enregistré les vraies réactions des gens qui attendaient le bus.

Dans l’incident mis en scène, l’acteur du Bangladesh est assis dans l’arrêt de bus et l’acteur grec joue le rôle d'un homme -raciste- qui l'attaque verbalement. Plus de 200 personnes ont été témoins de la scène qui s’est répétée 22 fois en 8 heures devant un « public » chaque fois renouvelé.

Les résultats disent un NON tonitruant au racisme : 4 fois, les gens sont restés indifférents, 2 fois ils se sont manifestés en faveur de l’attitude raciste. Mais 15 fois, les gens ont défendu la personne victime de l’agression raciste tandis que, une fois, les deux attitudes ont été observées en même temps. "Ensemble, nous sommes plus forts face au racisme. Prenons position" rappelle l'ONG.

"Le racisme part de nous et s’achève avec nous. Chacun d’entre nous doit se tenir face aux phénomènes racistes et se tenir aux côtés des personnes qui en sont victimes", a rappelé Gerasimos Kouvaras, directeur général d’Action Aid Grèce.

Selon le site de Kostas Vaxevanis, Kouti Pandora, l'expérience fut très marquante pour les acteurs. Tilemachos Krevaïkas est l’acteur qui joue le rôle du raciste dans l’expérience sociale. C’est le Grec qui agresse verbalement un migrant, en l’insultant à l’arrêt de bus. Il prend acte, évidemment, de toutes les réactions (indifférence, soutien à l’agresseur, réprobation de l’agresseur).

Il a ainsi affirmé avoir observé de la peur dans l'attitude des personnes qui tenaient tête aux positions racistes, mais, dit-il :

Le plus bouleversant, ce fut la réaction d’un homme qui s’est levé et a entouré le migrant de ses bras. Après cette « prise », quelque chose a craqué en moi et je ne pouvais plus poursuivre

La vidéo de l'expérience (sous-titres disponibles en anglais) :