5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Un couple allemand donne 875€ : "leur part des réparations de la seconde mondiale"

22 mars 2015

Société Allemagne Grèce réparations de guerre solidarité

« Avec ce geste symbolique, nous voulons donner le stimulus à d’autres pour élargir leurs esprits et conduire notre état ​​à reconnaître la dette envers la Grèce » a expliqué le couple.


282 mots   2657       Comments

Ludwig Zacaro et partner Nina Lahge

Ludwig Zacaro et Nina Lahge

Un couple de ressortissants allemands, Ludwig Zacaro et Nina Lahge a remis 875€ à une oeuvre de charité grecque à Nauplie, dans l'est du Péloponnèse. Cette somme correspond, selon le couple, à leur part pour les réparations des dommages causés par les nazis à la Grèce pendant la Seconde Guerre mondiale.

Zacaro et Lahge ont déclaré aux médias locaux qu'ils ont fait leurs calculs uniquement en prenant comme référence le «prêt forcé» de 1942. Ce prêt forcé de 476 millions de Reichsmark pourrait aujourd'hui atteindre la somme de 70 milliards d'euros, intérêts inclus.

Calculant sur cette base, le couple allemand a donc déduit que chaque allemand devrait payer environ 875€ (70 milliards divisé par 80 millions d'habitants). Ludwig Zacaro étant retraité et sa partenaire Nina Lahge ayant un emploi à temps partiel, ils "ne pouvaient payer que pour un" ont-ils déclaré lors d'une conférence de presse.

Le couple a dit en outre avoir choisi la ville historique de Nauplie "parce que c'était la première capitale de la Grèce au 19ème siècle".

"Avec ce geste symbolique, nous voulons donner le stimulus à d'autres pour élargir leurs esprits et conduire notre état ​​à reconnaître la dette envers la Grèce" a expliqué le couple.

La revendication des réparations de la Seconde Guerre mondiale est une priorité pour le gouvernement grec qui a créé une commission dédiée, mais Berlin a toujours rejeté la demande. Cependant, l'idée de rembourser les prêts forcés a trouvé des partisans au Parlement allemand.


Vidéo des explications du couple allemand :