5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

81% des Grecs soutiennent SYRIZA dans les négociations

22 février 2015

Société Gouvernement Grèce opinion sondage Syriza

Un sondage d’opinion réalisé entre le 12 et le 17 février révèle que 80% des Grecs approuvent la manière dont le gouvernement grec négocie avec l’UE, le FMI et la BCE.


458 mots   1446       Comments

Place Omonia pour le rassemblement de Syriza et le discours de Tsipras (photo @MakisSinodinos)

Place Omonia pour le rassemblement de Syriza et le discours de Tsipras (photo @MakisSinodinos)

Le sondage réalisé par Public Issue pour le journal Avgi montre que 81% des Grecs considèrent comme positive l'image du nouveau gouvernement face à ses créanciers, 11% la considèrant comme négative.

L'opposition, composée en grande partie par l'ancien gouvernement, semble, selon ce même sondage, avoir perdu toute crédibilité, ne rassemblant que 16% d'image positive contre 74% d'image négative.

73% considère Alexis Tsipras comme le plus apte à être premier ministre contre 12% pour l'ancien premier ministre Antonis Samaras qui voit sa cote de popularité sombrer. 75% ont un avis positif pour le ministre des finances Yanis Varoufakis.

86% des Grecs interrogés ont un sentiment de fierté nationale et 64% pensent que le pays va dans la bonne direction contre 20% qui pensent l'inverse. Avant les élections, 74% considéraient que le pays allait dans la mauvaise direction et 21% dans la bonne.

Même constat de l'inversement de tendance sur la situation économique : 49% considèrent que la situation économique va aller mieux et 15% qu'elle va s'aggraver. Avant les élections, les résultats étaient de 17% et 39% respectivement.

83% des personnes interrogées rejettent le mémorandum (programme de sauvetage) contre 6% qui sont en faveur d'un protocole d'accord pour le remboursement de la dette.

Une forte proportion (79%) des Grecs souhaite que le gouvernement puisse conclure un accord avec les prêteurs pour rembourser une plus petite partie de la dette et 11% demandent au gouvernement de cesser de payer.

Concernant les rapports avec l'Allemagne, 82% ont un avis défavorable concernant Angela Merkel (16% favorable) et 81% ont un avis défavorable concernant Wolgang Schäuble (15% favorable).

Concernant la troïka, sans surprise, 90% la rejettent, contre 8% qui ont a un avis favorable à son sujet.

Concernant l'euro et le scénario de sortie de la Grèce de la zone, 76% restent positif au sujet de la monnaie unique, 20% sont négatifs et 75% considèrent que la sortie de la Grèce n'est pas possible. 63% considèrent que la situation empirerait en cas de retour à la drachme, contre 18% qui estiment que cela serait positif.

Un sondage qui reflète donc le très fort soutien de la population grecque envers son gouvernement dans les négociations en cours, mais qui montre aussi une volonté de maintien du pays dans la zone euro, sans la troïka et sans les mémorandums responsables de l'austérité qui a ravagé des pans entiers de la société grecque.

Reste à savoir si les derniers développements dans les négociations vont confirmer ou infirmer ce soutien dans le cas où Tsipras et Varoufakis se voient contraints de limiter la portée des mesures qu'ils souhaitaient mettre en place pendant la campagne électorale.

Source : avgi.gr