5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Armement et corruption : le ministre de la défense souhaite rouvrir tous les dossiers

3 février 2015

Corruption armement contrats corruption Grèce

Le ministre de la Défense Panos Kammenos a dit qu’il voulait rouvrir tous les cas traitant des achats d’armement, récents et anciens, et souhaiterait amener devant la justice ceux qui ont détournés des millions d’euros aux frais de l’Etat grec.


225 mots   2594       Comments

Panos Kammenos, ministre de la défense

Panos Kammenos, ministre de la défense

Dans une interview à la station de radio Alpha, Kammenos a dit que "Tous les fichiers seront rouverts. Aucun ne sera négligé. Nous ne prévoyons pas de cacher quoi que ce soit. Il y aura une transparence totale. Nous ne pouvons pas avoir le peuple grec qui saigne d'un côté et de l'autre en voir d'autres qui font la fête avec les fonds issus de l'armement. Si des cas doivent se retrouver devant la justice, ils iront."

Le ministre a noté que les états-majors des forces armées ne devraient pas gérer les programmes d'armement. "Ce n'est pas possible d'avoir chaque conseiller du ministre [de la défense] devenir le gestionnaire de systèmes d'armes - en tout cas, la moitié d'entre eux est en prison" a-t-il dit.

Interrogé sur les programmes qui concernent les sous-marins, il a dit qu'ils étaient nécessaires, mais que cela n'empêchera pas le gouvernement de localiser les individus qui ont fait perdre des millions à l'Etat. "Bien sûr, nous ne nous arrêterons pas à Tsochatzopoulos [l'ancien ministre de la Défense]" a-t-il dit, "il a payé pour tout ce qu'il a fait, mais il y en a d'autres. Personne ne va bénéficier de l'immunité, je peux vous l'assurer."

Source : thetoc.gr