5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Tsipras : "Le temps de respirer et de mener des réformes radicales"

31 janvier 2015

Politique BCE clientélisme corruption économie Europe FMI reprise Tsipras

Déclaration de Tsipras à Bloomberg : « Donner au pays le temps de respirer, de développer son propre programme de relance et de s’attaquer aux problèmes de la corruption, du clientélisme et de l’évasion fiscale. »


244 mots   1049       Comments

Dans une déclaration communiquée samedi 31 janvier à l'agence de presse américaine Bloomberg News, spécialisée dans l'économie et la finance, le Premier ministre grec Alexis Tsipras souligne que l'objectif du gouvernement n'est pas d'aller au conflit avec les partenaires de la Grèce, mais de mettre fin à l'austérité et de doter le pays d'un véritable programme de relance :

"Les négociations avec nos partenaires européens viennent juste de commencer. Bien qu’il existe différentes approches, je suis absolument certain que nous parviendrons rapidement à un accord avantageux, autant pour la Grèce que pour l’ensemble de l’Europe.

L’engagement qui m’impose de respecter le mandat que m’a donné le peuple grec pour mettre fin à l’austérité et retrouver le développement ne comporte en aucun cas le non-remboursement des emprunts contractés auprès de la BCE et du FMI.

Au contraire, cela signifie que nous avons besoin de temps pour respirer et pour créer notre propre programme de reprise à moyen-terme, programme qui incorporera - entre-autres - les objectifs de budgets primaires équilibrés et de réformes radicales pour aborder les problèmes de l’évasion fiscale, de la corruption et des politiques clientélistes.

Je suis convaincu que dans ce cadre, un accord sera accepté par nos partenaires, car notre intérêt commun réside dans la stabilité économique et la reprise pour notre foyer commun : l’Europe."