5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Le gouvernement demande la démission de la direction de l'agence de privatisation (TAIPED)

31 janvier 2015

Politique démission direction Grèce Nadia Valavani privatisations Syriza TAIPED
Participants
Christine
Okeanos

Le nouveau gouvernement avait précisé dès le départ qu’il souhaitait suspendre le processus de privatisation, à tout le moins, sous la forme actuelle, par le biais du TAIPED. De plus, il avait annoncé que tous les contrats déjà conclus seraient contrôlés quant à leur légalité.


227 mots   2153       Comments

La ministre suppléante aux finances, Nadia Valavani

La ministre suppléante aux finances, Nadia Valavani

La ministre suppléante aux finances, Nadia Valavani, a eu hier (vendredi) une réunion avec l'administration du Fonds d'exploitation de la propriété privée de l'Etat (TAIPED) et a demandé la démission du président, Manolis Kondylis, et du directeur, Paschalis Bouchoris.

Selon les informations dont nous disposons, la question ne se pose pas, pour l'instant, de nommer une nouvelle administration. En outre, selon toute probabilité, ont également été demandées les démissions de tous les autres membres du Conseil d'administration du Fonds.

Mme Valavani a demandé des renseignements sur le fonctionnement du Fonds, et les recevra lundi ou mardi prochain.

Le nouveau gouvernement avait précisé dès le départ qu'il souhaitait suspendre le processus de privatisation, à tout le moins, sous la forme actuelle, par le biais du TAIPED. De plus, il avait annoncé que tous les contrats déjà conclus seraient contrôlés quant à leur légalité.

La ministre suppléante avait expliqué dans un article qu'il serait mis fin tant à la politique des mémorandums qu'à la politique de privatisation de la quasi-totalité des richesses de l'Etat dont les recettes devaient servir à rembourser une dette sans fond.

Le programme de SYRIZA inclut, dans tous les cas, l'instauration d'un Fond du Patrimoine de l'Etat.

Source :