5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

[Vidéo] la police grecque agresse l'employé d'un kiosque et vole des bouteilles d'eau

19 novembre 2014

Fascisme Police 17ngr exarchia Grèce police
Participants
Vincent Vaury

Une vidéo -devenue virale- a été mise en ligne hier après-midi : elle montre une troupe des forces antiémeute tabasser l’employé d’un kiosque après, selon l’auteure de la vidéo, avoir volé des bouteilles d’eau.


329 mots   1454       Comments

policeL'incident est survenu lundi, quand les escadrons de la police antiémeute ont envahi le quartier d'Exarchia à Athènes, juste après le rassemblement de commémoration du soulèvement des étudiants de l'école polytechniques le 17 Novembre 1973.

Dans la vidéo, on peut entendre l'homme crier qu'il travaille au periptero (kiosque) mais les policiers ne semblent pas s'en soucier. "Je travaille au kiosque! Vous êtes fou? Vous voulez voler de l'eau?" crie l'homme. Acculé avec son collègue par le chef de l'équipe des forces de l'ordre, l'homme poursuit en criant : "Voulez-vous voler de l'eau en utilisant la violence? Qu'est ce qui se passe? Que faites-vous? Vous voulez voler de l'eau en utilisant la violence?".

Des médias grecs parlent d'un "scandale" et sont "choqués" : "est-ce le vrai visage de la police ?", c'est "le document de la honte" titrent certains journaux concernant l'incident.

Le chef de la police aurait ordonné une "enquête interne" pour trouver et punir les auteurs de l'incident. Mais la plupart du temps en Grèce, ces enquêtes mènent -au mieux- à une mise à pied de quelques jours ou quelques semaines et les accusés reprennent rapidement du service.

Selon Mega, "Les policiers prétendent qu'ils sont allés au kiosque, ont jeté un billet de 20 euros au comptoir et ont dit à l'employé qu'ils allaient acheter un tas de bouteilles d'eau. L'employé leur aurait dit qu'il ne vendrait par d'eau à des flics et qu'il n'avait probablement pas vu le billet de banque car il travaillait".

C'est "n'importe quoi" selon l'auteure de la vidéo, Chloé Kritharas, qui précise d'ailleurs au début de sa vidéo :

Une minute avant (la vidéo), un policier antiémeute décide de prendre une bouteille d'eau au kiosque. Le jeune employé du kiosque lui demande de payer. La vidéo montre ce qui se passe ensuite.

La vidéo de Chloé Kritharas sous-titrée par Okeanews (sous-titrage et intégration par Vincent Vaury) :