5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Un étudiant erasmus allemand tabassé par la police à Athènes

18 novembre 2014

Police blessés Grèce police Polytechnique violence policière

Plusieurs blessés dont des journalistes et un étudiant erasmus allemand, des attaques sur les résidents et les journalistes : les troupes de police sont-elles encore contrôlées par le ministère de l’Ordre Public ?


410 mots   1413       Comments

Hier soir, après les événements de commémoration du 17 novembre, des troupes de MAT (police antiémeute) et DELTA (motorisé) ont attaqué les résidents du quartier d'Exarchia et des journalistes. Il y aurait 10 blessés selon la version officielle mais beaucoup plus selon des témoins sur place. Deux journalistes de Vice ont été tabassés par les forces de l'ordre.

Un des blessés est un étudiant ERASMUS allemand qui, après avoir été tabassé par les forces de l'ordre, s'est réfugié chez des grecs et a laissé ce message sur Facebook en changeant sa photo de profil :

La photo de profil FB mise à jour par l'étudiant ERASMUS

La photo de profil FB mise à jour par l'étudiant ERASMUS

"J'ai été tabassé par la police grecque. J'étais dans une rue près d'une manifestation. Je n'avais pas d'armes, mon visage était découvert, je me tenais juste seul dans un coin les mains levées pour montrer que j'étais désarmé. Ils m'ont juste tabassé avec des bâtons. Je n'avais rien fait, je n'avais rien dit. Alors que j'étais allongé sur le sol en hurlant, encore plus de policiers sont venus me tabasser. Je me cache maintenant chez des Grecs très sympas. Quel est ce pays où vous devez avoir peur de la police ???"

Plusieurs rapports font également état de destructions de kiosques et de vitrines dans le quartier par les forces de l'ordre, de tabassage en règle de résidents et de photo-reporters.

Les agents de police ont attaqué un kiosque sur la place Exarchia et les rapports suggèrent qu'ils ont battu deux des personnes qui y travaillent.

Si vous n'avez pas saisi l'athmosphère, la police patrouille à Exarchia en tabassant les résidents et les journalistes, PAS les manifestants

Hilarant, plusieurs tweeps mentionnent que des policiers enlèvent des affiches de gauche partout dans le quartier. C'est notre police.

Des policiers de la brigade DELTA tabassent un homme et le laissent gisant sur le sol:

Affrontements près de l'ambassade des USA:

Hier fut l'anniversaire d'une révolte contre la dictature et la police y a répondu en utilisant la violence et la peur. C'est à se demander si le ministère de l'Ordre Public a encore le contrôle de ses troupes...


La vidéo Okeanews de la journée/soirée d'hier :