5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Le gouvernement est prêt à tout

31 octobre 2014

Politique Antonis Samaras Evengelos Venizelos Gouvernement Grèce négociations Nouvelle Démocratie PASOK troïka

L’alliance Samaras-Venizélos offre terre et eau aux créanciers pour que ceux-ci reviennent à Athènes et reprennent les négociations.


199 mots   1164       Comments

fullmonty
Le gouvernement semble prêt à dire "oui" à toutes les exigences de la troïka afin d'obtenir un accord avec les créanciers pour que le pays demeure dans une ... trajectoire de sortie du mémorandum.

Alors que les messages arrivant de Bruxelles et de Washington montraient que les créanciers n'étaient pas prêts de revenir à Athènes si le côté grec n'entreprenait pas d'initiatives, le président du PASOK et vice-président du gouvernement, Evangelos Venizélos, s'est empressé d'effacer les "lignes rouges" (c'est-à-dire, les limites à ne pas dépasser) dans les domaines de l'assurance sociale, du droit du travail et des retraites, voulant montrer que le gouvernement demeure fidèle aux accords et suivra à la lettre les suggestions des créanciers.

Le geste du gouvernement a eu un effet immédiat puisque, selon des sources journalistiques, les créanciers ont fait savoir au ministre des finances que - sauf imprévu - ils reviendront au pays jeudi prochain, le 6 novembre.

L' "épine" numéro 1 est le système de sécurité sociale, la troïka parlant de "distorsions" qui doivent être progressivement levées car elles opèrent comme incitations aux retraites anticipées.

Source : efsyn.gr