5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

La Grèce des mémorandums au fond des classements mondiaux

24 octobre 2014

Economie Politique Société austérité classement Grèce mémorandum

Des éléments qui ne choquent pas ceux qui ont pris conscience de l’ampleur du problème en Grèce.


341 mots   718       Comments

Le classement de la Grèce selon "The Global Competitiveness Report" (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Le classement de la Grèce selon "The Global Competitiveness Report" (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Il est intéressant de voir la place qu’occupe la Grèce, sur un total de 144 pays, dans le rapport sur la compétitivité publié par le Forum Économique Mondial : le pays se trouve en 91ème position au niveau mondial.

Quelques éléments individuels étudiés montrent l’ampleur du problème et les domaines où il est concentré.

Ainsi, selon le même rapport, sur un total de 144 pays, la Grèce occupe les places suivantes :

  • 106ème concernant la confiance du citoyen envers le gouvernement (78ème place en 2009)
  • 131ème concernant le gaspillage des dépenses gouvernementales (107ème place en 2009)
  • 136ème concernant la surcharge des entreprises à cause des dispositions gouvernementales (125ème place en 2009)
  • 120ème concernant la transparence dans l’introduction de nouvelles lois par le gouvernement (95ème place en 2009)
  • 124ème concernant l’efficacité des conseils d’administration d’entreprises (104ème place en 2009)
  • 126ème concernant l’efficacité du cadre juridique de résolution des litiges (90ème place en 2009)
  • 142ème concernant la dette du gouvernement général (127ème place en 2009)
  • 119ème concernant la possibilité d’emprunt du pays (39ème place en 2009)
  • 111ème concernant le niveau du système éducatif fourni (90ème place en 2009)
  • 141ème concernant l’impact de la fiscalité sur la stimulation des investissements (78ème place en 2009)
  • 136ème concernant la facilité d’accès des entreprises – des citoyens aux emprunts bancaires (58ème place en 2009)
  • 109ème concernant la capacité d’innovation (101ème place en 2009)
  • 138ème concernant l’effet de la fiscalité sur l’incitation au travail
    121ème concernant le rapport rémunération – productivité (120ème place en 2009)
  • 136ème concernant la fourniture de produits de haute technologie (91ème place en 2009)
  • 109ème concernant la partialité des décisions gouvernementales (93ème place en 2009)

Une série de facteurs différents, en combinaison avec la pauvreté et l’épuisement de la dignité au niveau des citoyens, composent le puzzle de la "success story" dont se vante le gouvernement des mesures d'austérité.