5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Milos : un petit bout de dentelle qui flotte en mer Egée

3 août 2014

La Grèce, autrement Cyclades Grèce île mer égée Milos

Ici ce n’est pas les randonnées dans l’arrière pays qui valent le déplacement, mais ses 76 plages absolument uniques dans toute la méditerranée.


836 mots   1252       Comments

Milos (photo Angélique Kourounis)

Milos (photo Angélique Kourounis)

Milos est connue depuis l’antiquité pour ses ressources minières exceptionnelles. C‘est une île volcan, à l’arrière pays creusé de toutes parts, mais ces minerais qui ont détruit l’intérieur des terres, donnent des côtes aux arches crayeuses, des falaises dentelées et des plages d’une beauté irréelle.

Milos (photo Angélique Kourounis)

Milos (photo Angélique Kourounis)

Ici les mines ont forgé l’histoire et la richesse du pays. Depuis l’antiquité, hommes et femmes les exploitent. D’ailleurs la fameuse « milopetra », cette pierre poreuse, ronde, assez large, qui sert depuis la nuit des temps à moudre les grains tient son nom de Milos. C’est aussi de Milos que venait l’obsidienne, cette pierre noire très dure qui servait à fabriquer les pointes des flèches et des lances dans l’antiquité.

Dans tout l’arrière pays, on peut voir les cratères géants qui sont autant de plaies à ciel ouvert ou, tour à tour, on a creusé pour en sortir, là du kaolin pour faire de la porcelaine particulièrement prisée au 18 et 19eme siècle, ici de la bentonite utilisée dans le béton, plus tard on a exploité la baryte, la perlite pour l’isolation, le manganèse, et le souffre extrait jusque dans les années 50 et même de l’argent. Tous ces minerais sont à l’origine de ce paysage lunaire de Sarakiniko à mi-chemin entre des images d’apocalypse et les décors de StarTreck.

Milos (photo Angélique Kourounis)

Milos (photo Angélique Kourounis)

Un secret, allez à Sarakiniko avant l’aube. Prenez un châle et un thermos de café et attendez le levez du soleil. Les premiers rayons sur les falaises de tuf, c’est juste magique. C’est une expérience inoubliable. Des couleurs, des images, des sensations plein les yeux.

Mais des couleurs émeraude déclinées dans toutes les nuances possibles et imaginables, vous en verrez dans le lagon de Fyriplaka et encore plus tout autour de l’île. Pour ce faire, une excursion en bateau d’une journée s’impose. Vous aurez l’embarra du choix sur le port d’Adama.

La mer à Milos aussi bleue qu’aux Seychelles, c’est après avoir escaladé les falaises couleur ocre de Papafranga, une expédition en soi. On peut sans problème y passer la journée.

Milos (photo Angélique Kourounis)

Milos (photo Angélique Kourounis)

Milos est un toute petite île et ses ports de pêche sont tout aussi minuscules. On les découvre au détour d’un rocher, dans les plis des falaises. Mais le plus fascinant reste le port de la baie de Fyropotamos. Une brochette de petites maisons bariolées à deux étages qui n’est pas sans rappeler ces petites îles bigarrées vénitiennes qui vivent à l’ombre de la Sérénissime. Les habitations principales reposent sur le garage à caïque qui s’ouvrent sur la mer. L’été, ce sont des résidences convoitées et précieuses. Fyropotamos est un petit port unique en mer Egée, à ne pas manquer mais attention : il n’y a pas de taverne.

Milos (photo Angélique Kourounis)

Milos (photo Angélique Kourounis)

La capitale de l’île est Plaka, qui, comme le veut la tradition, est haut perchée pour échapper aux attaques des pirates. Autre petit port pittoresque, Klima ou l’on renoue avec la tradition antique de l île. L’ancien théâtre romain à proximité domine la mer. D’ailleurs, c‘est dans un champs à proximité qu’un paysan a trouvé par hasard la belle Aphrodite qui se trouve maintenant au Louvre.

Faites un crochet pour aller voir les anciennes catacombes paléochrétiennes (prenez une lampe de poche) et munissez vous d’une bonne jeep et d’un pic nique pour aller visiter les anciennes mines de l’île, sans oublier le musée minéralogique de Milos.

Angélique Kourounis.

Quelques adresses et notes :

www.milos-island.gr
Milos possède un aéroport. Il est desservi depuis Athènes une à deux fois par jour.
En bateau: embarquer au Pirée pour Milos (3 à 6h).

Excursion en bateau :

Allez sur le port d’Adama. Je vous conseille celle qui inclut dans le prix, un dvd de vos prouesses sous l’eau prises en photos par le capitaine du bateau et qui offre aussi un sandwich et une boisson. Cela peut paraître beauf et banal mais pour ma part je n’ai jamais eu l’occasion d’avoir une photo en famille sous l’eau ! Il faut réserver la veille pour le lendemain.

Les tavernes se valent toutes, mais on a un coup de cœur celles qui sont au bord de l’eau juste après le ports d’Adamas.

La plus belle époque pour s’y rendre, mai et septembre.