5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Loverdos : le retour du chasseur de femmes séropositives

9 juin 2014

Jodi Graphics Politique Andreas Loverdos diffamation ELIA Grèce PASOK répression RUINES SIDA

L'ancien ministre PASOK de la santé à l'origine de la chasse aux femmes séropositives à Athènes est le nouveau ministre de l'éducation.


200 mots   761       Comments

Andreas Loverdos était interviewé par le jeune journaliste allemand Tilo Jung, à l'occasion des élections européennes. Le jeune journaliste, dans un tour d'Europe, interrogeait des hommes et des femmes, politiques ou non, de toutes nuances.

Malgré les  questions du journaliste sur la crise, la santé, les responsabilités du ministre, etc, Loverdos n'a pas répondu de manière précise, hormis les traditionnelles réponses TINA. Il a surtout oublié de mentionner son rôle dans la répression des femmes séropositives lors de la campagne électorale de mai 2012 (voir ou revoir RUINES).

Pour comprendre la manière dont ces femmes ont été traitées, nous vous invitons à lire ou relire ce témoignage poignant de l'une des victimes de cette chasse aux sorcières organisée par Andreas Loverdos.

Loverdos avait quitté le PASOK pour ensuite participer au regroupement ELIA (PASOK et divers) lors des élections européennes.

Il espérait recevoir un ticket ministériel lors du nouveau gouvernement annoncé hier et c'est désormais chose faite : il est le nouveau ministre de l'éducation.

Nous rappelons donc le vrai métier de Loverdos :

Le métier d'Andreas Loverdos

Le métier d'Andreas Loverdos