5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Propagande en Grèce : la "catastrophe" Syriza et le show raté de Samaras

23 mai 2014

Médias Politique ANT1 élections Grèce Nouvelle Démocratie propagande Syriza Télévision

La chaîne privée ANT1 oriente sans état d'âme les futurs électeurs et les images télévisées du dernier show (raté) de Samaras ne reflètent pas la réalité.


495 mots   1822       Comments

"Si la gauche remporte les élections européennes (source:http://wonderjlawwall.blogspot.gr/2014/05/if-left-wins-european-elections.html)"

"Si la gauche remporte les élections européennes"

Lors des élections nationales de 2012, les chaînes de TV privées avaient montré un acharnement contre Syriza, prévenant d'un grand risque pour les Grecs, l'économie, et la stabilité financière et sociale du pays. Le message était clair dans les médias tenus par des grandes fortunes grecques : Syriza au pouvoir, c'est la ca-ta-strophe. L'histoire a montré que les électeurs ont suivi la propagande et voté la peur au ventre en 2012.

Un hashtag était né sur les réseaux sociaux grecs : "ftaiei o Syriza" (c'est la faute de Syriza), citant avec humour des faits farfelus dont l'origine aurait pu être imputable à Syriza. Il faut dire que les arguments et les attaques tenus contre le principal parti de l'opposition actuel frisaient le ridicule... mais étaient nombreux, continus et savamment repris par tous les médias : un matraquage quasi quotidien jusqu'à la victoire d'Antonis Samaras.

SYRIZA au pouvoir : la catastrophe !

Cette année ne déroge pas à la règle : le triangle du pouvoir grec semble avoir une peur bleue de l’éventuel succès du parti mené par Alexis Tsipras.

Pour donner un avant gout de la manière dont les médias privés grecs présentent (le risque de) l'opposition, vous trouverez ci-dessous les traductions des impressions écran des sous titrages utilisés lors des reportages du bulletin d'information du 20h d'hier de la chaîne ANT1 (Antenna), qui fait partie des 3 plus grosses chaînes privées grecques avec Mega et Skaï (dont les méthodologies diffèrent peu).

Cela se passe de commentaire. Notez les heures de diffusion des messages de propagande contre l'opposition, et dites-vous que vous devez aller voter le surlendemain... (cliquez sur l'image pour voir la traduction du sous titre grec sous l'image)

Le show (raté) d'Antonis Samaras

Hier soir avait lieu le dernier discours de campagne du Premier Ministre Antonis Samaras, sur la place du Parlement à Athènes. La place Syntagma s'est transformée en studio de télévision Nouvelle Démocratie, les effets de caméra restaient concentrés sur la foule présente dans le studio, les fumigènes masquant la partie extérieure de la place. Aucun plan large, aucun travelling pouvant montrer les rues qui entourent la place.

Mais pourquoi ? Parce que... la place était vide et peu de monde avait finalement fait le déplacement.

De la manipulation des images 

L'assistant caméraman a demandé à quelques visiteurs de poser devant le parlement :

Comparaison de la manière dont les TV ont présenté le discours du premier ministre et de ce qu'on pouvoit voir sur place (cliquez sur l'image pour voir  l'image en plein écran) :

Et pour finir, une vidéo du discours qui ne passera sur aucune TV grecque (lancé de fumigènes autour de la 2ème minute) :