5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Grèce : le ministre de la santé A. Georgiadis en pleine crise de Peur rouge

17 mai 2014

Politique Adonis Georgiadis Antonis Samaras élections européennes Grèce Nouvelle Démocratie

Adonis Georgiadis, se référant au SYRIZA, promet de ne pas "laisser les communistes prendre le pouvoir",


408 mots   1133       Comments

Les Grecs se bousculeront aux urnes pour rendre grâce à Antonis Samaras, a déclaré le ministre de la Santé Adonis Georgiadis sur son émission de télévision quotidienne, promettant que "les communistes" ne seront pas autorisés à "prendre le pouvoir", dans une référence claire au Syriza (en tête des sondages).

Adonis Georgiadis (à gauche) accueilli à la Nouvelle Démocratie par Antonis Samaras en février 2012

Adonis Georgiadis (à gauche) accueilli à la Nouvelle Démocratie par Antonis Samaras (à droite) en février 2012

Adonis Georgiadis, le ministre grec de la santé, pour qui la pression des élections du Parlement européen - et la perspective que la gauche arrive en tête - semble être clairement la goutte de trop.

Même si c'est un ministre du gouvernement, Georgiadis continue d'offrir une émission d'une heure par jour sur une chaîne de télévision semi légale. Ce jeudi, Georgiadis, frappant du poing sur la table, a crié que "nous ne permettrons pas que les communistes prennent le pouvoir", dans une référence claire à Syriza, en tête des derniers sondages pour les élections du 25 mai.

Dans la vidéo, Georgiadis déclare :

"Certains idiots prétendent qu'après tout ce que nous avons vécu, les Grecs, au lieu d'aller aux urnes pour dire merci à [le Premier ministre] Samaras, iront voter contre lui. Mais non, nous les Grecs seront là. Pour aider notre premier ministre, qui est debout toute la journée pour se battre pour nous. Pour nos familles. Pour notre avenir en Europe. Il n'y a aucun moyen de les laisser venir et démolir ce que nous avons construit. Nous ne permettrons pas que les communistes prennent le pouvoir!"

Son émission, appelée Ellinon Egersis (le réveil grec), est antérieure à sa nomination en tant que ministre de la santé par Antonis Samaras. Il a commencé sur un canal lié au parti d'extrême-droite Laos, d'où il est parti pour rejoindre la Nouvelle Démocratie en 2012.

Pendant des années, il a travaillé comme un vendeur de livres manière télé-achat, dont nombre d'entre eux sont des titres pseudo-scientifiques ou expliquant des théories du complot, y compris, plus notoirement, "Les Juifs: toute la vérité", un livre écrit par le négationniste Kostas Plevris, qui s'est auto-déclaré raciste et nazi. Le fils de Plevris, Thanos, est également membre du parti du Premier Ministre Antonis Samaras depuis mai 2012.