5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Campagne électorale : l'ancien vice premier ministre PASOK T. Pangalos touche le fond

13 mai 2014

Politique élections Grèce Manolis Glezos Rena Doudou Theodoros Pangalos

Il appelle le résistant de 92 ans Manolis Glezos un "caractère ridicule" et dit que la candidate Syriza Rena Dourou a un "visage puant ", tout en souhaitant la voir en bikini sur les affiches électorales.


338 mots   1007       Comments

Le niveau de la campagne électorale vient d'être abaissé par l'ancien vice premier ministre Théodoros Pangalos, qui décrit le héros de la résistance durant la seconde guerre mondiale Manolis Glezos comme un «caractère ridicule» et déclare que la candidate du Syriza pour la région de l'Attique doit mettre en place les affiches électorales d'elle-même en bikini.

Theodoros Pangalos (photo Reuters)

Theodoros Pangalos (photo Reuters)

"Vous ne pouvez pas mettre mettre un personnage ridicule, qui ne peut même pas prendre l'avion, en haut de votre liste de candidats pour les élections au Parlement Européen", a déclaré l'ancien poids lourd du Pasok Theodoros Pangalos, se référant à Manolis Glezos, dans une interview avec Vima FM.

En mai 1941, Glezos, qui aura 92 ans en septembre, a décroché la croix gammée nazie de l'Acropole durant l'occupation par les Allemands. Ce fait est souvent considéré comme le premier acte de résistance face à l'Allemagne d'Hitler. Manolis Glezos demeure un politicien actif, et a démissionné de son siège parlementaire pour participer aux élections européennes du 25 mai.

Pangalos a également fustigé Rena Dourou, la dandidate Syriza pour la région de l'Attique, pour son usage des affiches électorales dans la capitale, en disant qu'il ne pouvait pas supporter de regarder son "visage puant".

"Je veux terminer sa campagne. Je veux voir une photo d'elle en pleine largeur en bikini. Pour voir pour qui nous votons. Tout le corps sur la scène."

En réponse à des plaintes que ses commentaires étaient sexistes, l'ancien ministre des Affaires étrangères a répondu qu'il était sexiste "d'utiliser son visage dans une campagne électorale".

Suivant ses commentaires, les internautes ont posté des photos de Pangalos en maillot de bain sur twitter :

Comme d'habitude, Theodoros Pangalos réserve ses sorties pour les périodes électorales.

Et il semble bien que le niveau du "gros ministre grec bien gras" n'a pas vraiment bougé depuis 2012.