5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Le maire de "l'île aux aveugles" : "Personne sans électricité"

7 décembre 2013

Ça tire Solidarité Bozikis DEI Grèce Pistisrikos Stelios Bozikis Zakynthos

De « l’île aux aveugles » à « aucun habitant de Zakynthos sans électricité », il y a une grande distance. De la honte à la fierté.


967 mots   634       Comments

Stelios Bozikis, le maire de Zakynthos

Stelios Bozikis, le maire de Zakynthos

Par Pitsirikos

Le maire de Zakynthos, Stelios Bozikis a dit : « Aucun habitant de Zakynthos sans électricité », et, ce faisant, il a crié à l’adresse de toute la Grèce : « Pas de citoyen de ce pays sans électricité ».

Tout le monde cherche Stelios Bozikis pour lui obtenir une déclaration. En conséquence, Pitsirikos est monté ce matin dans son hélicoptère privé, il est allé à Zakynthos et il a rencontré le maire de Zakynthos dans son bureau.

Dans son bureau, c’était un peu la pagaille.

Tous les journalistes du pays voulaient parler avec le maire de Zakynthos qui a demandé à DEI quelles familles de l’île et en quelle proportion ont leur courant électrique coupé, de sorte que la mairie de Zakynthos sache à combien s’élève l’addition pour remettre le courant, afin que ces familles aient l’électricité pour la période de noël.

Stélios Bozikis parle de son initiative via Skype aux chaînes de télévision et par téléphone aux stations de radio et aux journalistes.

Le maire de Zakynthos ne joue pas les héros. Il exprime clairement qu’il croit que tous les maires du pays ont une sensibilité sociale, mais il ne sait pas si certaines municipalités (surtout dans les régions où il fait très froid) ont la possibilité économique de payer pour que les familles à qui on a coupé le courant puisse éviter de passer les fêtes dans le noir.

Stélios Bozikis n’est pas resté insensible au drame de la fillette de 13 ans asphyxiée dans les fumées du brasier à Thessalonique il y a quelques jours.

Mais il n’est pas resté passif.

Il n’est pas un journaliste télé qui veut du grand spectacle, il est maire.

Les mauvais maires paradent devant les caméras de télévisions, les bons maires résolvent les problèmes.

Il ne l'a pas dit mais je sais que Zakynthos est un petit endroit et que ça aurait été une grande honte qu’un enfant ou un habitant de l’île meure juste parce qu’il n’a pas pu se réchauffer.

Un drame pareil aurait été une honte pour le maire de Zakynthos et pour tous les habitants de l’île.

Stélios Bozikis m'a parlé des choses qu’il a faites avec son équipe ces dernières années à Zakynthos : aide ménagère, centre d’accueil pour les femmes battues, centre pour les enfants handicapés, épicerie sociale (qui nourrit 400 familles tous les 15 jours), pharmacie sociale, restaurant social et encore beaucoup d’autres choses.

Dimanche, la mairie de Zakynthos et le Conseil pour l’intégration des immigrants organisent à Sarakinado le premier festival International Multiculturel, avec la participation des habitants de Zakynthos, des albanais et des épirotes.

Certains habitants de Zakynthos réagissent. « Moi, je ne vais pas devenir raciste à 50 ans » dit calmement Stélios Bozikis. Bien.

Naturellement, il y a ceux qui, derrière les initiatives sociales de Stélios Bozikis et son action à la mairie, voient seulement des manœuvres électorales.

Il n’y a rien d'étrange à ce que ces gens soient les mêmes qui n’avaient pas bronché quand la municipalité précédente avait essayé de faire sauter la mairie pour cacher ses irrégularités financières ou quand Zakynthos était l’île aux aveugles. Ils n’ont probablement rien vu.

L’initiative de Stélios Bozikis de faire en sorte qu’il ne reste plus aucun habitant de Zakynthos sans électricité a ouvert le dialogue dans le pays au sujet d’un problème qui existe, qui a coûté des vies humaines, mais pour lequel personne n’avait pris l’initiative de faire quelque chose.

Des maires et des citoyens de différentes régions de Grèce, des politiciens et des partis sont maintenant invité à prendre position. Et à agir.

Et que va-t-il se passer si les moyens économiques de chaque mairie ne suffisent pas pour régler les factures impayées à DEI ?

Moi, je dis qu’il faut que nous le fassions nous, les citoyens.

Les communautés locales fourniront les solutions et les réponses. A tous les problèmes. Et ils soutiendront les membres les plus faibles.

Samaras ne nous sauvera pas, ni Tsipras, ni Merkel, ni Schaüble. Nous allons nous entraider. Et nous ne laisserons personne tomber.

Stélios Bozikis croit que les "biens" sociaux viennent de l’aide publique. Et que ces biens devraient et pourraient être dispensés gratuitement aux citoyens. Il y pense sérieusement. Si les habitants de Zakynthos lui donnent l’occasion, il essayera de réussir.

Je pars du bureau de la mairie de Zakynthos très heureux.

Jusqu’à aujourd’hui, Zakynthos (à cause des dirigeants locaux précédents et des partis – et de quelques résidents) était une farce mondialement connue sous le nom de « l’île aux aveugles ».

Maintenant, Zakynthos est l’île de « aucun habitant de Zakynthos sans électricité ».

De « l’île aux aveugles » à « aucun habitant de Zakynthos sans électricité », il y a une grande distance.

De la honte à la fierté.

Il y avait juste besoin d’un maire digne de ce nom et de ses collaborateurs.

Monsieur Bozikis, félicitations.

(Comme la méfiance règne dans ce pays, il faut que j’indique clairement que je ne connaissais pas Monsieur Bozikis. Je l’ai rencontré ce matin. J’ai lu quelque chose au sujet de son initiative, je lui ai demandé si je pouvais lui parler, il a accepté. De plus, je suis moi-même originaire de Zakynthos, mais je n’y réside pas. Je suis résident athénien. Merci.)

Traduction : Okeanews