5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Pas d'austérité pour les députés en Grèce

19 novembre 2013

Politique austérité députés Grèce parlement salaire

Sans surprise, les députés votent pour conserver leurs salaires.


378 mots   614       Comments

ParlementAprès un débat terne qui a attiré peu d'intérêt des députés - même de ceux qui avaient pris position contre le régime de rémunération parlementaire dans les médias ces derniers jours - le budget a été adopté par appel nominal. Le salaire des députés sera donc inchangé (~5705€ sans les primes).

Les députés ont approuvé ce lundi le budget 2014 du Parlement, qui conserve leurs indemnités parlementaire au même niveau que celui de cette année. En conséquence, les députés seront payés 5705.60€ par mois brut (hors primes supplémentaires), qui s'établit à 8.3 fois plus que le salaire minimum brut (pour les plus de 25 ans), qui était de 683,76€ en Juillet, selon Eurostat.

Les rapporteurs des partis d'opposition avaient appelé à une réduction de l'indemnité et des bonus versés aux députés.

Dimitris Gelalis (Syriza) a déclaré que même si les députés avaient vu une chute de leurs revenus parlementaire de 35% depuis le début de la crise, il y avait des possibilités de nouvelles réductions.

De même, Asimina Xirotyri de la gauche démocratique a montré son inquiétude quant au fait qu'une partie considérable des prestations reçues par les députés sont exonérées d'impôts (70%). Réitérant la position de son parti, Spyros Halvatzis du Parti communiste a demandé à ce que la prime du comité soit supprimée.

Evangelos Meimarakis a provoqué une petite sensation dans la chambre quand il a dit que les coupes pourraient être envisagées si le gouvernement acceptait de nouvelles mesures d'austérité avec la troïka - ce que le premier ministre a promis qu'il ne le ferait pas.

Yiorgos Vlachos, le seul député de la Nouvelle Démocratie à prendre la parole au cours du débat, à part les rapporteurs du parti, a appelé à ce qu'un salaire de base soit mis en place pour les députés.

Pour sa part, le porte parole de l'Aube dorée Ilias Kasidiaris a déclaré que c'était de "l'hooliganisme politique" de ne pas réduire les indemnités parlementaires "quand les gens se jettent par les fenêtres".