5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

ERT : le Syriza dépose une motion de censure

8 novembre 2013

Politique Alexis Tsipras ERT Gouvernement Grèce motion de censure opposition Syriza

La réaction de l'opposition suite à la décision du gouvernement de prendre le contrôle de l'ERT en utilisant la police anti-émeute


273 mots   589       Comments

Alexis Tsipras : "le chemin de la destruction économique doit s'arrêter ici et maintenant. Nous devons arrêter la contraction et la dévaluation de notre démocratie. Nous éviterons ce parcours avec l'espoir d'un avenir meilleur".

Tsipras

Alexis Tsipras, leader du principal parti de l'opposition

Le chef du principal parti d'opposition Syriza a déposé une motion de censure contre le gouvernement, suite à la décision d'utiliser la police anti-émeute pour s'emparer du siège de l'ERT occupé par d'anciens employés de la télévision publique .

Tsipras a appelé l'opération comme un  "méfait institutionnel majeur",  selon lui, "qu'il nous est inconcevable d'accepter".

"La responsabilité est lourde et historique, elle est sur les épaules de tous les partis et chacun doit en assumer son propre rôle" a-t-il ajouté.

Dans le même temps, le leader du principal parti de l'opposition a lancé une attaque cinglante contre le gouvernement pour ses politiques économiques.

Le dépôt de la motion implique le report d'un vote sur un projet de réforme parrainé par le ministère de la réforme administrative dans le secteur public.

Le débat sur la motion de censure doit commencer ce vendredi et se terminera dimanche à minuit avec un vote, qui, en cas de majorité -improbable - (151 voix), pourrait diriger le pays vers de nouvelles élections.

S'exprimant au nom du gouvernement, le ministre de la Réforme administrative Kyriakos Mitsotakis a déclaré que le vote "donnera au gouvernement l'occasion de prouver que sa majorité est forte".

Edit 11 novembre : la motion de censure a été rejetée.