5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Austérité et santé : les malades s’entassent à l’hôpital Evangelismos d'Athènes

30 octobre 2013

Santé Adonis Georgiadis Evangelismos Grèce hôpitaux santé tomographes

« Un homme a été intubé, d’autres ont reçus des massages cardiaques, un autre a malheureusement expiré. Tout cela devant les yeux des agents et des autres malades »


383 mots   1297       Comments

Voici une photographie qui illustre le sort du système de santé publique, publiée il y a quelques heures sur la page Facebook de l’Association des médecins de l’hôpital Evangelismos. Sur cette photographie figurent au moins une douzaine de patients entassés dans une chambre. Prise le 29 Octobre, elle témoigne des difficultés de l'hôpital qui doit se passer de tomographe depuis maintenant 2 jours.

Evangelismos

Les malades sont jetés comme des paquets humains dans les hôpitaux pour qu’ils trouvent eux-mêmes les spécialisations requises (Attique et Sismanoglio -> Evangelismos) et les examens (Evangelismos -> Hippokrateio -> Evangelismos).

L’EKAB (société d’ambulances grecques) croule sous des centaines de transports, tandis que les malades comptent sur la chance de nombreuses et atroces heures durant, jusqu’à ce qu’ils soient pris en charge.

peut-on lire sur la page de l'Association des médecins de l'hôpital Evangelismos.

Quelques heures plus tard, les administrateurs de la page facebook ont ajouté le commentaire suivant : « Un homme a été intubé, d’autres ont reçus des massages cardiaques, un autre a malheureusement expiré. Tout cela devant les yeux des agents et des autres malades. »

Bien que cette situation désastreuse ait été constatée dans l’un des plus grands hôpitaux du pays, le ministre de la Santé a déclaré (dans une de ses innombrables apparitions télévisuelles) que les dommages sur les tomographes de l’hôpital seraient réparés dans la journée, et que, au plus tard dans un mois, un second tomographe serait en service, lequel serait acquis grâce aux fonds de l’ESPA.

M. Georgiadis a admis qu’il existait une augmentation de la fréquentation des hôpitaux privés, et il a noté que dans le cadre du Dialogue National pour les soins de santé primaires, tout a été examiné en détail. Puis il a déclaré : « Selon des études sur l’économie de la Santé, les systèmes publics nous coûtent davantage que tout le secteur privé (…) Le problème est là, donc, ce n’est pas aussi simple qu’on veut bien le dire. »

Le ministre de la santé Adonis Georgiadis

Le ministre de la santé Adonis Georgiadis