5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

La Grèce va faire revenir les blindés dans les parades...

15 octobre 2013

Polémique Politique Grèce

... qui sont interdites au citoyens


615 mots   639       Comments

La décision du ministre de la défense nationale, sur proposition du chef de l’État-major de l’armée de terre, le général Mihaïl Kostarakos, de réintroduire aux parades militaires les véhicules blindés, fait un scandale.

Char

Le scandale tient en ce qu’une des principales raisons pour lesquelles ils avaient été retirés des parades consistaient en le coût élevé. En effet, selon les chiffres fournis par le ministère même, le coût des parades s’élevait, en 2009, à 2.357.000 euros, pour Athènes et Thessalonique.

La question qui se pose raisonnablement est celle de savoir si la somme d’environ 2,5 millions d’euros que représenterait cette participation des blindés est une somme qui n’aurait pas pu être mieux investie et si la participation des blindés aux deux parades (28 octobre à Thessalonique et 25 mars à Athènes) est tellement importante pour le citoyen Grec…

Notons, par ailleurs que, si la parade militaire est une tradition en Grèce, (pour célébrer l’anniversaire du « NON » opposé par la Grèce à l’envahisseur italien, en octobre 1940, et qui marqua l’entrée du pays dans la 2e guerre mondiale, et celle de la Révolution grecque de mars 1821, qui marqua le début de la lutte pour l’indépendance), de même que les parades d’élèves qui les précèdent, sont fortement critiquées par certains partis.

En effet, elles ont trait à une approche militariste de l’histoire que d’aucuns n’apprécient pas spécialement (à noter que les parades d’élèves ont été instaurées par le dictateur Metaxas, à la fin des années 30).

De plus, la participation des blindés avait été abolie sur décision de M. Venizélos, alors ministre de la défense, il y a deux ans, entre autres en raison du coût qu’elle représentait.

Toutefois, M. Avramopoulos aurait déclaré que le coût des carburants et des consommables des blindés sera gracieusement offert par une compagnie pétrolière grecque dont il n’a pas voulu citer le nom. L'armée, de son côté indique que le coût serait de 35.000€

Quoi qu’il en soit, le sujet revêt une importance toute relative et plutôt académique, dans la mesure où depuis trois ans, les parades en question se déroulent en « cercle privé », destinée uniquement aux dirigeants et officiels qui y sont invités :

Athènes bouclée pour la fête de l'indépendance de mars 2013

Athènes bouclée pour la fête de l'indépendance de mars 2013

En effet, suite aux incidents de la parade d’octobre 2010 à Thessalonique, ils ont plutôt peur de se trouver trop près des citoyens qui, ce jour-là, ont envahi la chaussée et ont empêché la parade de se dérouler « normalement », protestant contre le Président de la république et les hommes politiques qui, en dépit du fait d’avoir mis le pays dans la situation désastreuse des mémoranda, osaient se présenter en public…


Les fêtes nationales des dernières années suivies par Okeanews :

La fête de l'indépendance de mars 2013 :
- Fête natio­nale en Crète : les pho­tos d’une com­mé­mo­ra­tion « joyeuse et conviviale »
- Grèce : jour de l’indépendance et défilé privé à Athènes

- Le liveblog Okeanews lors de la fête de l'indépendance.

La fête de l'indépendance de mars 2012 :
- Fête natio­nale à Athènes : sur invi­ta­tion et sans orange amère

Le jour du "NON" d'octobre 2011.