5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Le ministre des finances Stournaras : « Le mémorandum est le seul texte sérieux du pays »

11 octobre 2013

Polémique Politique Grèce mémorandum parlement Stournaras

Le ministre des finances a également indiqué que tout l’effort fait pour revenir à la démocratie (depuis la junte en 1974) est égal à l’effort qu’a fait ce gouvernement en un an.


262 mots   498       Comments

Le ton est monté au Parlement quand le ministre des finances, Giannis Stournaras, a dit au Parlement qu’il se pourrait qu’il n’y ait pas de nouvelles coupes dans les salaires et les pensions, et qu’il n’y aurait pas de nouvelles taxes, mais il souligné qu’il y aurait des "changements structurels".

Le ministre des finances

Le ministre des finances

Le ministre des finances, se référant au mémorandum, a avancé dans un communiqué la phrase suivante : « Je suis désolé de le dire mais le mémorandum est le seul texte sérieux du pays. C’est le seul avec des objectifs et des calendriers »

Stournaras : « De nouvelles mesures vont venir, mais pas des baisses dans les salaires et les pensions »

En attendant les nouvelles mesures, Apostolos Kaklamanis a réagi fortement, avec le ministre des finances, qui lui a répondu : « quand on portera les nouvelles mesures devant le Parlement, vous les voterez vous aussi ».

A ce moment-là, le président Giannis Dragasakis s’adressant à Giannis Stournaras s’est exclamé « ça c’est une nouvelle ! »

Mais la tension entre le ministre et A. Kaklamanis s’est poursuivie avec le premier commentaire de G.Stournaras, qui a affirmé que tout l’effort fait pour revenir à la démocratie (depuis la junte en 1974) est égal à l’effort qu’a fait ce gouvernement en un an.

Ce commentaire a provoqué l’explosion du député du PASOK, qui a dit à Stournaras qu’il ne pouvait pas discréditer le travail de tant de gouvernements.