5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Grèce et mine d'or : message de Naomi Klein aux habitants de Skouries

10 octobre 2013

Société Solidarité Grèce Naomi Klein Skouries

Une lettre d'espoir adressée aux citoyens grecs qui luttent jour après jour contre Eldorado Gold et la répression de l'Etat grec


516 mots   874       Comments

Naomi Klein, journaliste écrivain canadienne qu'il n'est plus besoin de présenter, a pris fait et cause pour la lutte des habitants de Skouries. Elle leur envoie un message fort, dans une longue lettre qui leur est adressée. Une lettre remplie d'espoir qui appelle au courage et à redoubler d'effort dans la lutte contre le géant canadien Eldorado Gold.

Naomi Klein

Naomi Klein

Bon nombre d’entre vous savent que, au début de l’été, j’ai passé quelque temps à Ierissos où j’ai appris tout ce que je pouvais sur la lutte que vous menez contre Eldorado Gold. Il n’y a aucun doute : de puissantes forces, tant dans votre pays que dans le mien, font tout ce qui est en leur pouvoir pour vous placer dans un état de choc et de peur, précisément parce qu’elles savent que, dans ces conditions, elles pourront miner la volonté démocratique des citoyens et faire avancer leurs plans.

En effet, les troupes de choc ont véritablement envahi votre communauté, en terrorisant vos enfants, en vous volant le sommeil et la sécurité. Ces tactiques hideuses sont poursuivies jusqu’à ce jour.

En dépit de tout cela, ce qui est admirable dans votre communauté, et la raison pour laquelle vous êtes devenus un symbole d’espoir pour le monde entier, c’est que ces tactiques de choc n’ont pas fonctionné. Elles ont eu le résultat opposé. Vous avez montré plusieurs fois que vous êtes résistants aux chocs. Plus on essaie de vous faire peur, de vous désorienter, de vous terroriser, plus vous agissez avec bravoure.

Vous refusez de vous cacher chez vous, vous refusez de battre en retraite. Au contraire, vous vous réunissez en public, de manière de plus en plus créative, en bravant les menaces.

Ce que le « dogme du choc » raconte c’est que les multinationales et les gouvernements qui les représentent ont toujours prêts des plans et des idées et attendent le moment propice, quand les crises vont attaquer. Notre mission, en ce moment historique consiste à les vaincre à leur propre jeu. Nous devons mettre à profit les crises économiques et écologiques qui bouleversent le monde (et dont les racines plongent dans la même logique de l’avidité débridée) pour proposer et instituer, avec confiance en nous-mêmes et détermination, nos propres alternatives économiques et sociales, qui seront fondées sur une logique très différente et sur des valeurs très différentes. Contrairement à nos adversaires, nous devons le faire non pas en abolissant la démocratie mais en l’approfondissant.

Nous pouvons bâtir un monde nouveau sur les ruines de leurs échecs. Avec votre courageuse lutte - de cette manière dont, non seulement vous vous êtes opposés à une multinationale mais, aussi, vous vous êtes remis en question - vous montrez déjà la voie.

Je vous remercie de défendre l’eau, les arbres, la terre, l’avenir.

Avec amour, solidarité et profonde reconnaissance,

Naomi Klein