5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Le directeur général du contre-espionnage nommé par Antonis Samaras, un informateur d'Aube Dorée ?

1 octobre 2013

Polémique Antonis Samaras Aube Dorée Grèce

Des révélations qui jettent à nouveau le trouble en Grèce.


240 mots   520       Comments

C’est par l’intermédiaire du Premier Ministre Antonis Samaras que le jusqu’à très récemment directeur général du contre-espionnage a été nommé. Ce dernier a été renvoyé vendredi, pour la raison officielle qu’il avait des liens familiaux avec des membres de l’Aube Dorée.
samaras-eyp-400x270

La boite de pandore révèle que le désormais ancien directeur général du contre espionnage grec avait été placé par arrêté du premier ministre Antonis Samaras, en dépit de l’opposition du PASOK, au motif que cela impliquait qu'il prenne ses fonctions en dépit d’autres confrères qui auraient dû rester à leur poste pour au moins trois ans. En même temps que le nouveau directeur général, il a mis en place une équipe d’associés qui a remplacé les anciens cadres du service.

Selon la boite de Pandore, ce directeur général aurait informé les dirigeants de l’Aube Dorée sur les filatures que la police programmait. En effet l’information aurait été obtenue par deux moyens. Soit par un parent, soit par l’intermédiaire de son avocat. De cette façon les membres de l’Aube Dorée pouvaient faire attention à leur mouvement, puisqu’ils savaient qu’ils étaient surveillés.

Outre les informations sur l’Aube Dorée, ce membre particulier aurait été impliqué dans une affaire d'enlèvement de Pakistanais en 2006.