5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Le "KEED" répond aux rumeurs de Coup d'Etat en Grèce

26 septembre 2013

Polémique Grèce Médias réponse rumeurs

Le KEED accuse les médias de le qualifier de "putschiste" et précise : "La référence aux forces armées et aux forces de sécurité n’est, de toute évidence, pas liée à des actions anticonstitutionnelles ni à quelque coup d’état."


447 mots   642       Comments

Le groupe de "réservistes des forces de l'ordre hellénique" réagit aujourd'hui suite à leur annonce de manifestation qui a fait jaser les réseaux sociaux et les médias. Outré par les réactions de la presse et de la Cour d'Annulation, le groupe publie un communiqué qui accuse les radios et les télévisions de "s'être efforcé de  [les] qualifier de putschistes potentiels". Précisant que "la Keed ne date pas d"hier", le groupe ajoute les slogans qui seront utilisés samedi : « IL N’Y A PAS DE DROITE- IL N’Y A PAS DE GAUCHE », « NAZI DEHORS ».

Impression écran du communiqué de presse de KEED

Impression écran du communiqué de presse de KEED

Le communiqué de presse :

Communiqué de presse de la Communauté des Réservistes des forces spéciales de l’armée (KEED)
26 septembre 2013

Nous ne nous attendions pas à quelque autre attitude de la part des radios et télévisions du système ni de certains blogs sur internet.

En choisissant la présentation fragmentaire ou la synthèse fondée sur quelques phrases de la déclaration et l’interprétation arbitraire de notre déclaration, ils se sont efforcés de nous qualifier de putschistes potentiels. Nous ne connaissons pas de cas de coup d’état annoncé par avance, au niveau international, et, sur le plan juridique, cette qualification est dénuée de tout sérieux.

La référence aux forces armées et aux forces de sécurité n’est, de toute évidence, pas liée à des actions anticonstitutionnelles ni à quelque coup d’état.

Nous en restons à l’adoption de nos propositions par le Peuple Grec qui s’exprime par une foule de messages.

La KEED ne date pas d’hier.

À titre indicatif, voici quelques-unes des ces actions, depuis octobre 2011 :

Réunion anti-mémorandum sur la Place Syntagma, à Athènes

Réunion de protestation et remise de lettre à l’Ambassade d’Allemagne

Réunion de protestation et remise de lettre à M. le Président de la République

Réunion de protestation et remise de lettre à M. le Président de la Cour d’Annulation (Areios Pagos)

Réunion de protestation sur la Place Syntagma contre Merkel

Nos slogans sont : « IL N’Y A PAS DE DROITE- IL N’Y A PAS DE GAUCHE », « NAZI DEHORS ».

Les scénarios impliquant des liens entre la KEED et des formations politiques relèvent de la Science-fiction.

Nous sommes unis sous le drapeau Grec et par notre amour pour la Patrie.

Notre invitation et notre déclaration ont été envoyées à tous les partis qui s’opposent au mémorandum ainsi qu’aux organisations syndicales majeures.