5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

1655 employés de l’administration des universités mis en disponibilité

20 septembre 2013

Education Grèce mise en disponibilité université

Une nouvelle grève de 5 jours a été annoncée, ainsi qu'une possible grève totale.


347 mots   514       Comments

Le ministère de l’Education a envoyé hier, tard dans la soirée, la liste des 1655 fonctionnaires qui vont être mis en disponibilité, au ministère de la réforme administrative. Le gouvernement veut clore cette affaire avant la venue de la Troïka dimanche prochain.

newego_large_t_1101_54113807_5
Selon cette liste, les fonctionnaires mis en disponibilité sont répartis de la manière suivante :

- 600 fonctionnaires de l’Université d’Athènes
- 438 de l’Université Technique Nationale
- 240 de l’Université Aristote de Thessalonique
- 153 de l’Université de Patras
- 96 de l’Université de Crète
- 53 de l’Université de Ioannina
- 40 de l’Université de Thessalie
- 35 de l’Université d’Economie d’Athènes

Cependant, le chiffre définitif d’employés qui seront mis en disponibilité sera décidé aujourd’hui au Conseil du Gouvernement, avant l’adoption de la décision ministérielle.

En attendant, le fonctionnement des Universités est suspendu, et les fonctionnaires de l’administration sont en grève. Ils continuent de protester et invitent les étudiants de première année à ne pas s’inscrire à l’école polytechnique.

L’association des fonctionnaires de l’administration de l’Université d’Athènes affirme que « la réduction du personnel administratif de notre institution aura exactement la même conséquence, c’est-à-dire qu’elle suspendra le fonctionnement de l’Université d’Athènes, non pas symboliquement cette fois mais dans la réalité. » Elle annonce également une nouvelle mobilisation de 5 jours la semaine prochaine.

Les étudiants de première année n’ont toujours pas pu s’inscrire en raison des grèves du personnel administratif tandis que les examens d’entrée dans les écoles n’auront pas lieu, pas plus que ne prêteront serment les diplômés. Une demande a été déposée au ministère pour fixer de nouvelles dates après la fin de la grève.

A noter que les présidents des Universités ont refusé d’envoyer au ministère la liste des employés concernés.