5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Meurtre de Pavlos Fyssas en Grèce : récit d'un témoin oculaire

18 septembre 2013

Témoignages Fascisme Grèce meurtre Pavlos Fyssas témoignage

Le témoignage qui semble confirmer que l'attaque n'est pas juste une "rixe entre fans de football"


268 mots   1416       Comments

Après le meurtre du musicien Pavlos Fyssas par un groupe de néonazis, un témoin oculaire s'exprime. Il confirme que l'attaque a été provoquée par "un groupe de 15 à 20 fascistes" sous la passivité des forces de l'ordre.

La scène du crime

La scène du crime

Le récit :

« Vers minuit, un groupe de 15 à 20 fascistes, en t-shirts noires, pantalons et bottes militaires, se trouvaient sur la place Tsaldari. À ce moment, Killah P (Pavlos Fyssas) passait avec sa compagne et un autre couple. Soit on l’a reconnu, soit il y eut un échange du style « que voulez-vous, ici ? Il n’y a pas de place pour vous dans ce quartier ».

Le fait est que les fascistes ont immédiatement poursuivi les 4 personnes en remontant la rue Tsaldari en direction de la rue Gr. Lampraki. À un moment donné, une dizaine d’autres fascistes sont sortis d’une ruelle et ont entouré les jeunes. Un véhicule est apparu, se déplaçant à contre-courant, s’est arrêté  et le conducteur est descendu, a poignardé Killah P. une fois au cœur et une fois dans le ventre.

Le tout s’est produit en présence d’agents de l’équipe DIAS (police à motos) qui, une fois que tout était fini et que la majorité des fascistes avaient quitté les lieux, saisirent l’assassin (certains disent que, avant de se rendre compte de ce qui lui était arrivé, Killah P a désigné son assassin). Il a fallu 35 minutes pour que la SAMU arrive. Un peu plus tard nous avons appris qu’il était mort. »