5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Grèce : le meurtrier de Pavlos Fyssas arrêté par une policière sans l'aide de ses collègues

18 septembre 2013

Police arrestation Aube Dorée ELAS Grèce meurtre Pavlos Fyssas

C’est une femme de l’équipe DIAS qui a arrêté le meurtrier. La jeune policière aurait crié à ses collègues de se dépêcher de venir l’aider, mais ces derniers se sont abstenus au motif que « les délinquants étaient nombreux ».


280 mots   1839       Comments

Selon certaines informations, le meurtre commis de sans-froid sur le jeune homme de 34 ans s’est déroulé devant les yeux de l’équipe DIAS, qui ne serait pas intervenue. Une jeune policière aurait été la seule à braquer son arme sur l’auteur du crime, à l’immobiliser et ensuite à l’arrêter.
rf4657hg
La jeune policière aurait crié à ses collègues de se dépêcher de venir l’aider, mais ces derniers se sont abstenus au motif que « les délinquants étaient nombreux ».

La policière, toute seule, aurait jeté à terre l’auteur du crime, l’aurait immobilisé, lui aurait braqué son arme dans le dos et lui a mis les menottes.

D’après des informations, la policière est dans un état de choc psychologique.

Toutefois, la négligence de la police (équipe DIAS) pose question : que ce soit pour le cas des colleurs d’affiche de Perama que pour celui du jeune musicien de 34 ans à Keratsini, les policiers sont restés les bras croisés au motif que leur implication aurait pu aggraver la situation.

De telles impressions (douloureuses) avaient également été suscitées par l’attitude de la police lorsque, en présence du procureur du Pirée, elle avait essayé de rentrer dans les bureaux de l’Aube Dorée de Perama, et s'est éclipsée jusqu’à ce qu’un membre de l’Aube Dorée fasse son apparition, couvrant tout le monde d’insultes qu’on ne saurait reporter, tandis que les officiers supérieurs de la police, le procureur et les forces de l’ordre, qui se contentaient de regarder en silence ont quitté les lieux peu de temps après.