5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Grèce : l'agence de privatisation cadenasse le théâtre autogéré Embros à Athènes

17 septembre 2013

Culture Police Politique Athènes Grèce privatisation TAIPED

Un appel à manifestation a été lancé pour soutenir l'espace artistique autogéré


428 mots   854       Comments

Depuis son entrée en autogestion en novembre 2011 par un collectif d'artistes et des résidents locaux, le théâtre Embros a accueilli des centaines de spectacles et d'événements. Le théâtre a été fermé lundi matin par les forces de l'ordre.

Le théâtre en activité (Photo: théâtre Embros)

Le théâtre en activité (Photo: théâtre Embros)

Un groupe du théâtre squatté dans le centre d'Athènes a affirmé que des responsables de l'agence de privatisation de l'Etat (TAIPED), accompagné d'une escorte policière, ont scellé le bâtiment tôt lundi matin.

"Pourquoi le Taiped a choisi ce moment pour sceller le seul espace culturel libre dans cette partie « difficile » du centre-ville?" déclare le groupe, ajoutant que la propriété ne figure nulle part sur le site du Taiped comme étant l'une des centaines de propriétés publiques à vendre.

Dans un communiqué publié lundi soir, le Taiped a confirmé qu'il avait cadenassé l'immeuble, dont il a dit qu'il lui appartient désormais: « Cet établissement public, qui  relève de la pleine propriété du Taiped, a été occupé par le «mouvement théâtral Mavilis» et utilisé sans la permission de l'Etat, qui en est l'administrateur». Le bâtiment a été utilisé «sans les précautions de de sécurité requises, mettant ainsi en danger les citoyens". "L'objectif du Taiped est d'utiliser la propriété à travers les procédures juridiques nécessaires pour assurer l'intérêt public" d'une manière qui "contribuera à l'émergence de la valeur historique et la mise en valeur du quartier".

En Novembre 2011, un groupe occupait le bâtiment, qui était resté à l'abandon pendant cinq ans, dans le but de réactiver l'espace en utilisant un modèle alternatif de gestion collective et de nouvelles formes contemporaines de travail créatif.

Des centaines de spectacles y ont eu lieu depuis :

Datant des années 1930, le bâtiment abritait depuis des décennies l'imprimerie du journal Embros. La propriété a été déclarée monument protégé en 1989 et fut, de 1988 à 2007, le foyer de deux groupes de théâtre différentes.

Dans sa forme actuelle, le théâtre est dirigé par une assemblée hebdomadaire, à laquelle toute personne qui croit que le bâtiment doit rester dans les mains du public peut participer.

La police avait tenté à deux reprises d'évacuer les occupants actuels.

* Une réunion publique est prévue à 19 heures, ce mardi, à proximité de la place de Anagyron de Ayion pour protester contre la prise de contrôle de la propriété par le Taiped.