5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Grèce : grève de la faim des migrants du centre de détention d’Orestiada

29 août 2013

Droits de l'homme Immigration camp de rétention Grèce grève de la faim immigrés KEERFA

Près de 400 migrants ont entamé la grève de la faim au centre de détention d’Orestiada, protestant contre la prolongation de leur détention


273 mots   658       Comments

Depuis hier matin (28 août), environ 400 migrants du Centre de détention d’Orestiada protestant contre la prolongation de leur détention, ont entamé une grève de la faim, comme dénonce le mouvement « Unis contre le racisme et la menace fasciste" (KEERFA).
kra280813
Le feu aux poudres a été mis par la récente communication de l’administration du centre annonçant que la détention serait prolongée pour passer de 12 à 18 mois. Plusieurs ont réagi vivement, puisqu’ils sont détenus au Centre depuis plus d’un an tandis que, d’après le KEERFA, un homme Syrien qui fait la grève de la faim depuis une semaine, s’est évanoui et a été transféré à l’hôpital, tandis qu’un Iranien s’est cousu la bouche.

Le KEERFA explique dans son communiqué :

C’est dorénavant clair. Les centres de détention de Dendias sont des lieux de torture d’âmes humaines et, qui plus est, d’inspiration nazie où des tortures sont constamment infligées tandis que les détenus vivent dans les conditions les plus misérables et inadmissibles. C’est d’ailleurs ce qui explique la mutinerie des détenus du camp d’Amygdaleza, le 10 août.

Le KEERFA salue la mutinerie des migrants dans les camps de concentration. Nous ne revendiquons pas de meilleures conditions de vie pour les détenus. Nous revendiquons la fermeture des centres de concentration et la régularisation des détenus, l’octroi d’asile aux réfugiés et la naturalisation pour les enfants. Nous demandons également qu’il soit mis fin aux « opérations – balai » racistes.