5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Grèce : opération de police et arrestations dans des squats à Patras

5 août 2013

Police Société Grèce MAT Patras

Nouvelle opération de police contre des squats. Cette fois à Patras, principale ville portuaire de l'ouest du Péloponnèse. Les espaces seraient en passe d'être condamnés par les autorités : un camion a déchargé des briques et du ciment et des ouvriers en bâtiment sont sur place.


256 mots   818       Comments

Ce matin vers 7h30, la police à procédé à une opération à Patras visant 3 squats. Particulièrement visés, le bâtiment "Maragkopouleio" et l'ancienne antenne de l'université de Patras. Après les fermetures en janvier dernier de Villa Amalias et du squat de Karagianni, les raids contre les espaces autogérés se poursuivent, grâce à l'utilisation d'une loi issue de la dictature de Metaxas.

Refuse sur le toit du bâtiment (photos via @GeorgeOsty)

Refuge sur le toit du bâtiment inutile : ils seront arrêtés (photos via @GeorgeOsty)

L'opération de police s'est déroulée en présence de procureurs et de représentants de l'autorité municipale. 16 personnes ont été arrêtées. Selon les informations de médias locaux 5 personnes sont toujours détenues.

Il est à noter que l'ancienne antenne de l'université de Patras appartient à la municipalité tandis que le bâtiment  Maragkopouleio appartient lui au ministère de la santé, dont le ministre n'est autre que Adonis Georgiadis.

En début d'année, plusieurs espaces autogérés avait été l'objet d'opération de police à Athènes. D'ailleurs, Villa Amalia a depuis été muré pour éviter toute nouvelle occupation du batiment.

Vidéo lors de l'opération de la MAT (police anti-émeute) :

Edit 13h10 : des ouvriers en bâtiment sont entrés sur les lieux, avec du ciment et des briques. Il semble que les autorités ont décidé de condamner définitivement les squats de Patras, comme Villa Amalias à Athènes en janvier dernier.