5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

L'Aube Dorée chante un hymne nazi lors d'une distribution "reservée aux Grecs"

25 juillet 2013

Politique Société Athènes Aube Dorée Fascisme Grèce néonazisme

Chants nazis, discours racistes et antidémocratiques : l'Aube Dorée poursuit ses actions fascistes


890 mots   1487       Comments

Des « coups de gueule » enflammés, provocants et racistes... Hier, le parti « Aube Dorée » a continué son opération de distribution alimentaire "seulement pour les Grecs", à la station de métro Larisis, à Athènes, à l’occasion d’un jour clef pour la Démocratie qui fêtait ses 39 ans depuis sa restauration en Grèce. Et ses membres ont chanté un hymne nazi "Horst Wessel".
1374692538-golden-dawn-distributes-food-for-greeks-despite-mayors-prohibition_2287024
L'opération a provoqué de vives réactions, le jour n’ayant pas été choisi au hasard comme l'a indiqué le leader Nikos Michaloliakos. Avant la distribution de nourriture à la station Larisis, le secrétaire du parti a parlé haut et fort devant tous ceux qui s’y trouvaient:

« Nous sommes le 24 Juillet et ils disent qu'ils célèbrent l’avènement de la Démocratie. En fait, ils célèbrent l'accès au pouvoir d’une "pourritocratie", celle des scandales, de la trahison, ils célèbrent l'avènement d’un régime qui a descendu le drapeau grec de l’Imia, et qui a signé le mémorandum. »
Au moment où Nikos Michaloliakos prononce le mot démocratie, les partisans de l’Aube Dorée éclatent en huées.

Ce n’est vraiment pas un hasard si dans son message sur la restauration de la démocratie, Karolos Papoulias a parlé de « retrait de la démocratie » : « La bataille est d’assurer notre indépendance économique, qui est la condition de la dignité nationale et de la justice sociale. Mais c’est en même temps une bataille contre le pourrissement de la démocratie. La haine et la violence ne sont pas une solution, ni une réponse. C’est peut-être la partie la plus sombre du problème » a-t-il dit.

La distribution de nourriture « seulement pour les Grecs » s’est finalement déroulée dans un lieu à proximité de celui où elle avait été prévue. Elle a commencé à la station Larisis à 18 h et s’est terminée vers 20h. Ceux qui étaient intéressés devaient présenter leur carte d’identité.

Au moment de la distribution, les hommes qui portaient un t-shirt noir avec le logo du parti ont formé une chaine autour des gens qui se sont rassemblés. Initialement, la distribution était prévue place Attikis, mais sur décision du directeur général de la police de l’Attique, tous les rassemblements étaint interdits à cet endroit et dans les rues environnantes.

Cette initiative a été saluée par le maire d’Athènes, Giorgos Kaminis, qui a déclaré que « l’essentiel est que la ville puisse fonctionner avec des règles. Et quand les espaces publics, qui sont la responsabilité de la municipalité, sont utilisés soit pour des distributions alimentaires soit pour des concerts ou quoique soit d’autre, il faut l’autorisation de la mairie. »

Nikos Dendias a également fermement condamné l’opération de l’Aube Doré, et a déclaré : "L’annonce du rassemblement dans la capitale aujourd’hui [hier] à l’initiative de ces affligeants nouveaux grecs admirateurs de totalitarisme nazi, au prétexte d’une distribution de nourriture, est tout bonnement une insulte ironique vis-à-vis de la société grecque, qui plus est le jour du 39ème anniversaire du rétablissement de la démocratie. Les sympathisants néonazis sont invités à pratiquer ailleurs leur élan de charité"

Ce matin, le ministre de la santé Georgiadis s’est largement exprimé au sujet de l’Aube Dorée. Il considère le phénomène néonazi comme très dangereux. « Je crains que l’Aube Dorée ne soit sortie plus forte de cette distribution qui a eu lieu hier » Mais il rajoute : « Plus nous résolvons les problèmes du pays, plus le phénomène Aube Dorée va disparaitre ». Il pense sans doute que remettre en place la loi sur les dépistages forcés du SIDA va aider à résoudre les problèmes...

Mais les Grecs ne voient pas les problèmes de leur pays se résoudre, et ils ne font absolument plus confiance à leur gouvernement: Selon le dernier eurobaromètre, 98% des Grecs pensent que leur économie est mauvaise et seulement 4% disent faire confiance à leur gouvernement et à leurs politiciens. Que l'action de ce gouvernement soumis aux volontés de la Troïka fasse reculer l'Aube Dorée par sa bonne gestion de la crise parait peu probable, d'autant que la politique appliquée est, sur certains sujets, comparable à ce que souhaite le parti néonazi.

Le discours antidémocratique prononcé hier par le leader de l'Aube Dorée lors de la distribution a été accompagnée d'une réadaptation grecque de l'hymne nazi "Horst Wessel", dont les deux videos qui suivent rendent bien compte de l'analogie...

Version grecque :

Version originale :

Enfin, alors que tous les partis politiques de Grèce ont voté mercredi en faveur d’un traité de coopération avec le service international de suivi, un centre de documentation et de recherche sur les persécutions nazies, le travail forcé et l’holocauste, l'Aube Dorée a voté contre.

« Je pense que le vote d’aujourd’hui est un vote en faveur de toutes les victimes » a déclaré le ministre des affaires étrangères Dimitris Kourkoulas.