5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Grèce : danger de mort aux portes de l'Europe (pétition Amnesty International)

9 juillet 2013

Immigration Pétition Solidarité Amnesty International conditions de détention Europe Grèce Nikos Dendias torture

"Les autorités grecques doivent cesser ses pratiques et respecter la dignité de celles et ceux qui tentent de rejoindre l’Union européenne". Okeanews partage la pétition d'Amnesty International.


645 mots   922       Comments

Amnesty-International

Les temps sont durs en Grèce, ainsi que pour des millions de personnes dans toute l'Europe.

Mais rien ne peut excuser, ni justifier ce qui se passe aux frontières sud-est de l'UE : renvois forcés, mauvais traitements, détention prolongée et systématiques …

Les autorités grecques doivent cesser ces pratiques et respecter la dignité de celles et ceux qui tentent de rejoindre l’Union européenne.

POUR EN SAVOIR PLUS, lire l'article d'Amnesty International :
"Grèce : vous entrez ici à vos risques et périls"
Joignez votre voix à celles qui réclament des politiques d'asile et d'immigration respectueuses des droits humains et de la dignité humaine.

Adressez-vous au ministre grec de l'Ordre public et de la Protection du citoyen : Signez la pétition ci-dessous.

Au ministre grec de l'Ordre public et de la Protection du citoyen

Monsieur le ministre,

Je suis choqué(e) d’apprendre que des femmes, des enfants et des hommes cherchant à se réfugier en Europe sont renvoyés en Turquie à la frontière grecque. Nombre de ces personnes renvoyées fuient des conflits dans des pays tels que la Syrie et l’Afghanistan.

De telles opérations de renvoi sont illégales et souvent dangereuses. Je suis également préoccupé(e) par les informations selon lesquelles les agents grecs useraient de la violence et de mauvais traitements au cours de ces opérations.

Les migrants en situation irrégulière et les réfugiés qui entreprennent un dangereux voyage jusqu’en Grèce sont invariablement détenus pendant des périodes prolongées, souvent dans de mauvaises conditions, en violation des normes internationales qui exigent que la détention ne soit utilisée qu’en dernier recours.

Je suis bien conscient(e) que l’afflux massif de migrants et de demandeurs d’asile en Grèce représente un véritable défi pour votre pays. Par conséquent, je soutiens la demande d’Amnesty International pour un renfort de l’assistance à la Grèce de la part des autres États membres de l’UE et pour un meilleur partage des responsabilités entre eux.

Cependant, il ne peut y avoir aucune excuse pour les violations des droits humains commises par des agents de la police aux frontières et des gardes-côtes grecs.

Je vous demande instamment de :

- Mettre immédiatement un terme aux opérations de renvoi des migrants et des réfugiés aux frontières entre la Grèce et la Turquie, d’enquêter sur les allégations d’expulsions collectives et de mauvais traitements, et de poursuivre en justice les personnes impliquées ;

- Faire en sorte que les personnes interceptées aux frontières soient traitées conformément aux normes internationales, notamment en leur donnant accès à des procédures individualisées qui leur permettent de déposer des demandes d’asile et de faire connaître tout autre besoin de protection immédiat ;

- Respecter le droit à la liberté en mettant un terme aux détentions injustifiées prolongées de migrants en situation irrégulière et de demandeurs d’asile ; et

- Appliquer des solutions alternatives à la détention lorsque cela est nécessaire.

Je vous remercie de l’attention que vous porterez à ma demande et vous prie d’agréer, Monsieur le ministre de l'Ordre public et de la Protection du citoyen, l'expression de ma très haute considération.






Cochez cette case si vous souhaitez recevoir des informations sur cette campagne.
Ceci vous permettra notamment d'activer votre espace personnel.