5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Grèce : les employés de l'ERT reçoivent des lettres de licenciement non signées

27 juin 2013

Médias ERT Grèce licenciement

272 mots   572       Comments

Depuis ce matin, les employés d’ERT reçoivent un document émanant du ministère des finances et, plus précisément, de l’administrateur spécial, Gikas Manalis. Le document, qui pourrait très bien relever d’une farce bien montée, rappelle aux employés que leur contrat de travail ou de projet est résilié à compter du 11 juin 2013. "Au titre de l’indemnité légale à laquelle vous avez droit", est-il expliqué dans le texte, "il vous sera versé le salaire de deux mois". En outre, il est noté que, "vous êtes toujours responsable, jusqu’à leur livraison, des actifs d’ERT SA qui a été supprimés, ainsi que des actifs de ses filiales, qui se trouvent en votre possession dans le cadre de l’exécution des tâches découlant de votre contrat résilié, du règlement ainsi que de toute affectation générale ou spéciale de tâches et vous êtes tenu(e) de les protéger".

Le document reçu aujourd'hui :

ContratNonSigné

Ainsi qu’expliqué dans « typologies » de PARON, le document n’a aucune valeur puisqu’il n’est pas revêtu des éléments légalement prévus, tels que le sceau de la société et les signatures des deux parties. Les licenciements sont, eux aussi, non valides puisqu’ils ont lieu après la fermeture de la société (11 juin 2013) par Giannis Stournaras et Simos Kedikoglou et ne sont pas accompagnés d’explications formelles concernant le versement de l’indemnisation. Ils sont également non valides quant à la « mort subite » de la société mais aussi concernant les licenciements collectifs.