5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Allons voir le nouveau gouvernement chez les Grecs

27 juin 2013

Allons voir chez les Grecs Politique Adonis Georgiadis Antonis Samaras Grèce Nouvelle Démocratie Pantelis Kapsis PASOK

Le nouveau gouvernement en Grèce : une présentation "pas comme ailleurs"


961 mots   1523       Comments

Antonis Samaras et Evangelos Venizelos ont formé un nouveau gouvernement. La "Nouvelle Pasokrie" propose un certain nombre de ministres, sous ministres et il nous semblait important de préciser un peu quelques points.

Nous vous proposons donc une présentation modernisée de quelques membres du gouvernement. Une présentation sérieuse, mais "pas comme ailleurs".

Miltiadis Varvitsiotis
Miltiadis Varvitsiotis
Ministre de la marine marchande et de la mer Égée
Fils d’Ioannis Varvitsiotis et petit-fils de Militiadis Varvitsiotis.
C’est tout.
Athanasiou
Haralambos Athanasiou
Ministre de la justice, de la transparence et des droits humains
Estime qu’un nouveau projet de loi antiraciste n’est pas nécessaire.
A lutté contre l’octroi de la nationalité grecque aux enfants nés en Grèce.
adonis georgiadis
Adonis Georgiadis
Ministre de la santé
Ancien membre du parti d'extrême droite LAOS.
Déclarations récentes : « être nazi c’est une chose, être pour la junte c’en est une autre ».
Également connu pour ses ventes de livres à la télévision, ainsi que pour des questions parlementaires portant sur le coût que représentent les opérations de sauvetage de migrants clandestins repérés en mer et en danger de mort...
Première décision en tant que ministre de la santé (27 juin 2013): Il annonce la fermeture d’hôpitaux et il réinstaure une loi abrogée par décision de la Cour. Cette loi stigmatise les malades, viole les droits de l'homme et avait déjà envoyé 32 femmes en prison, après que leurs photos, diffusées par les autorités, aient fait le tour des médias.
Déclarations plus anciennes :

Olga Kefalogianni
Olga Kefalogianni
Ministre du tourisme
Grand succès avec un flash mob qui a coûté 75.000€ où elle paraissait également et qui faisait une excellente pub pour Londres.
Simos Kedikoglou
Simos Kedikoglou
Porte-parole du gouvernement
A récemment prétendu ne pas avoir travaillé pour ERT. Ensuite, on a publié le contrat à durée indéterminée le concernant. C'est lui qui a annoncé la fermeture de l'ERT pour son "opacité dans la gestion des contrats"
Kyriakos Mitsotakis
Kyriakos Mitsotakis
Ministre de la réforme de la fonction publique et de la gouvernance électronique
Fils de Konstantinos Mitsotakis qui fut premier ministre et frère de Dora Bakoyannis. Serait impliqué dans le scandale Siemens. Et dans d’autres éventuellement.
Giannis Adrianos
Giannis Adrianos
Vice-ministre des sports
A réussit en un temps record à achever des études à l’Université et une thèse de doctorat. Toute ressemblance avec Mme Pazaïti n’est que coïncidence (Mme Pazaïti : Épouse de K. Karamanlis, ancien premier ministre, qui a fait des études d’éducation préscolaire, pour passer à la médecine et devenir médecin dans des conditions peu claires.)
Mihalis Chrysochoïdis
Mihalis Chrysochoïdis
Ministre des infrastructures, des transports et des réseaux

N’a lu aucun des mémorandums qui imposaient l’austérité.

A voté pourtant « oui » à tous.

Sofia Voultepsi

Sofia Voultepsi
Vice-ministre de la santé
A prétendu, en direct sur ERT, que le propriétaire de la BBC, c'est-à-dire, la Reine d’Angleterre, est un trafiquant d’armes.
(Mme Voultepsi a démissionné deux heures après avoir été nommée...)
Giannis Mihelakis
Giannis Mihelakis
Ministre de l’intérieur
Pour lui, "la réunification des familles de migrants légaux est une chose « dangereuse et marginale », telle que prévue par l’UE"
Evi Christofilopoulou
Evi Christofilopoulou
Vice-ministre de la réforme de la fonction publique et de la gouvernance électronique
À propos du député Kourouplis (qui est aveugle) elle a dit : « il entre partout où il voit que la lumière est allumée »
Dimitris Avramopoulos
Dimitris Avramopoulos
Ministre de la défense
Il a réussi à nommer au tout dernier moment un secrétaire à la Diaspora grecque, rémunéré 73.000€, alors qu’il existe un vice-ministre compétent en la matière. Il serait pote avec Erdogan selon Wikipedia
Giannis Stournaras
Giannis Stournaras
Ministre des finances
L’homme derrière l’entrée de la Grèce dans l’Union monétaire, grâce aux fameuses statistiques grecques. Technocrate non élu, il est parent par alliance de Papantoniou (Ancien ministre de la défense. Laissé libre sous caution (50 000€ pour lui et 20 000€ pour son épouse) pour ne pas avoir indiqué dans sa déclaration concernant son patrimoine (obligatoire pour les députés) l’existence d’un compte de 2 000 000 €, en Suisse, repris dans la fameuse « liste Lagarde », dont son épouse est la bénéficiaire…)
Dimitris Kourkoulas
Dimitris Kourkoulas
Vice-ministre des affaires étrangères
Membre fondateur de POLAN, parti avec lequel il était candidat aux élections du Parlement européen de 1994, tout en étant membre du PASOK. LOL. POLAN (« Printemps politique ») était le parti fondé par l’actuel premier ministre Samaras après qu’il ait été à l’origine de la chute du gouvernement Mitsotakis, en 1993. Re-LOL
Pantelis Kapsis
Pantelis Kapsis
Vice-ministre chargé de la télévision publique
Frère du journaliste Kapsis de la TV privée Mega et fils de l’ancien ministre G. Kapsis. Ancien porte-parole du gouvernement Papademos (gouvernement de technocrates ND/PASOK/LAOS dont l'objectif était de valider le mémorandum signé le 12 février 2012) et directeur du « DOL » : entreprise de médias (TV, radio, journaux)
Dimitris Stamatis
Dimitris Stamatis
Le Ministre sans portefeuille
n’a pas été affecté par le remaniement. Il est le même. Simplement, il a « disparu » c’est pourquoi on n’en a plus entendu parlé…
Antonis Samaras
Antonis Samaras
Premier ministre
Il a déjà fait tomber deux gouvernements et provoqué de doubles élections, dans le but d’obtenir la majorité. Son objectif : le guinness des records. Pour connaitre tout ce qui le concerne, suivez okeanews !

Evangelos Venizelos n'apparait par (encore) dans cette liste. Comme lui avec la liste Lagarde, nous avons décidé de tout garder au chaud pour le moment.