5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Les proches des victimes d’Aliveri envoient un message de tolérance

4 juin 2013

Hot Doc drame Grèce

La lutte contre le racisme est aussi une question de tolérance.


296 mots   367       Comments

La Grèce est trop souvent le théâtre d'actes ou de propos racistes perpétués par l'Aube Dorée et ses sympathisants. Pourtant, des actes de résistance contre la xénophobie naissent un peu partout, en réponse à la haine. L'exemple qui suit en est un des plus touchants. Une famille grecque, victime d'une véritable tragédie, dépasse sa douleur pour appeler à la tolérance, et refuse que son propre drame soit mis au service de la haine raciale. Une leçon "d'amour du prochain" dont ferait bien de s'inspirer le prêtre Ambrosios...

astynomia1En pleine douleur, la famille du médecin de 56 ans et de son épouse de 54 ans, assassinés par un pakistanais dimanche dernier à Aliveri, a trouvé le courage d’envoyer un message de tolérance à de nombreux destinataires.

Dans sa lettre, elle demande aux médias de respecter sa douleur tout en exigeant que le drame ne soit pas utilisé par ceux qui tentent d’exploiter et de nourrir la haine raciale.

Voici le texte intégrale de la lettre envoyée par la famille aux médias:

"-Nous refusons toute publication de photographies des défunts, et nous vous prions de les retirer immédiatement

-La famille attend de la chaine de télévision STAR et de l’émission « Mila » de Tatiana Stefanidou une réponse pour la publication de la photographie qui a été utilisé sans l’autorisation de la famille

-L'accès aux funérailles sera refusé aux caméras de télévision, la famille ne souhaitant aucune diffusion médiatique

-Nous souhaitons que la mort de nos proches ne soit pas utilisée à des fins politiques par quiconque qui tenterait d’exploiter le drame pour nourrir la haine raciale."

Avec koutipandoras