5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Le litigieux dossier de vente de l’île Skorpios

28 mai 2013

Politique Grèce

Le Conseil d’Etat grec vient d’être saisi pour statuer sur la vente de l’île de Skorpios


333 mots   763       Comments

L’île privée de Skorpios, dans la mer Ionienne, célèbre pour avoir été le lieu du mariage d’Aristote Onnassis et de Jacky Kennedy, va être vendu à un oligarche russe pour 100 million de livre sterling. Mais cette manoeuvre se voit reportée par son examen préalable en Conseil d’Etat.

L'île de Scorpios

L'île de Skorpios (image google maps)

Le ministère de la finance a renvoyé le dossier de la vente de l’île d’Onassis, Skorpios, au Conseil d’Etat grec, la magistrature suprême pour les questions administratives.

En réponse à la question posée au Parlement par le député de Nouvelle Démocratie Yannis Michelakis, le ministre de la Finance, Yannis Stournaras a déclaré dans un communiqué que le Conseil d’Etat trancherait sur la situation et déciderait si la vente mettait en péril les intérêts de l’Etat et comment protéger ces derniers.

Michelakis avait auparavant fait remarquer qu’Aristote Onassis avait spécifié dans ses dernières volontés qu’il ne voulait pas que l’île soit vendue ou qu’elle quitte la famille.

Dans les termes exactes, la déclaration d’Onassis précise que l’île devait rester dans la famille aussi longtemps que cette dernière pouvait en supporter les dépenses. D’après ce testament, si ses descendants ne pouvaient couvrir les frais liés à la gestion de l’île, celle-ci serait donnée soit à l’Olympic Airways soit à l’Etat Grec.

L’île est, depuis avril, briguée par le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, le propriétaire du club de football de Monaco, qui voudrait acheter l’île pour sa fille.

Le maire de l’île de Meganisi, à proximité de Skorpios, Efstathios Zavitsanos, qui est administrativement responsable de l’île de Skorpios a annoncé qu’il s’agirait plutôt d’un prêt à long terme, puisque l’île ne peut pas être vendue.