5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Pourquoi Nouvelle Démocratie laisse agir Aube Dorée en toute impunité ?

24 mai 2013

Radiobubble News Aube Dorée dictature Dimitris Psarras extrême droite Fascisme Grèce junte LAOS Le livre Noir nazisme Nouvelle Démocratie PASOK racisme rbnews xénophobie

Comprendre les origines d’Aube Dorée avec Dimitris Psarras, spécialiste de l’extrême droite en Grèce et auteur de l'ouvrage de référence, le "Livre noir d’Aube Dorée" - Partie 4


845 mots   779       Comments

Rbnews

Aidez le journalisme citoyen en Grèce en participant à la campagne de crowdfunding pour Radiobubble !

Dimitris Psarras explique les raisons qui font que le parti au pouvoir Nouvelle Démocratie semble incapable de se confronter à Aube Dorée et sur les liens entre les deux partis.

Dimistris Psarras (photo OmniaTV)

Dimistris Psarras (photo OmniaTV)

Ce texte est la transcription des propos de Dimitris Psarras interviewé par Theodora Oikonomides sur Radiobubble dans le cadre des émissions sur le fascisme et l'antifascisme en Grèce.

Article publié en partenariat avec Radiobubble.

Crédit photo : omniaTV

Transcription par Okeanews


Quand le LAOS de Karatzaferis tomba en 2012, Nouvelle Démocratie récupéra beaucoup de politiciens du LAOS. Maintenant que le gouvernement semble incapable ou ne veux pas se confronter à Aube Dorée, on ne peut pas s’empêcher de se demander si c’est du à la présence de politiciens d’extrême droite dans les rangs de Nouvelle Démocratie.

La théorie des deux extrêmes

"Il y a un peu de tout, ce n’est pas seulement ça ou ça. Je crois qu’il y a plusieurs problématiques qui convergent ici. En termes de capacités, c’est évident que ce n’est pas le mécanisme gouvernemental le plus capable, mais je n’irai pas jusqu’à dire que c’est le point central. Le plus important c’est que, pendant un moment, ils ont considéré que ce n’était pas grave si on effrayait les gens d'une quelconque manière, qu'on s’attaque à la gauche d’une façon que ne pouvait se permettre l’Etat, mais que eux, venant de la rue, peuvent faire."

"Et il y a aussi cette politique spontanée qui a fait que tous les gouvernements ont adopté la méthode du moindre mal : entre deux extrêmes qu’on considère mauvaises, on distingue une troisième option qui, elle, apparaît comme bonne. C’est ce que Karamanlis fit avec la théorie du terrain d’entente, PASOK le fit également, plus tôt, en disant que d’un côté « le peuple n’oubliera pas les propositions de la crise» mais que de l'autre, le peuple est en même temps critique sur ce que propose la gauche, et donc maintenant, le gouvernement s’est positionné sur la théorie des deux extrêmes."

"Pour que cette théorie existe, il a fallu, bien sûr, qu’existe cette extrême, active à l’extrême droite, pour qu’on en déduise l’existence de l’autre.  Si Aube Dorée a pu être utile au gouvernement, je pense qu'aujourd’hui leurs activités sont hors de contrôle. Quand les sondages d’opinion indique une adhésion de la population à leur parti de plus de 10%, le risque est qu’Aube Dorée veuille encore plus se différencier.

Des anciens de l’extrême droite membres de la Nouvelle Démocratie

"Nous avons affaire à des politiciens d’extrême droite qui sont aujourd’hui membres de Nouvelle Démocratie comme Voridis ou Georgiadis qui jusqu’à récemment affirmaient leur allégeance à, respectivement, Marine Le Pen et Kostas Plevris. Il n’y a pas de doute que les politiciens peuvent changer d’avis et d’opinion, surtout ce type de politicien."

"Mais on peut voir que ce n’est pas le cas, il ont gardé la même ligne politique et les mêmes associés : dans son entourage, Voridis a tous les officiels du Front Grec, et lui-même, même s’il s’en défend, est prêt à jouer le jeu contre la gauche et d’appâter les supporters de l’extrême droite en prônant par exemple, la peine de mort."

"Dans aucun autre pays d’Europe, un politicien haut placé ne pourrait se permettre de dire cela et de le maintenir, parce que ça va à l’encontre de la civilisation européenne contemporaine. Mais il le dit en pleine connaissance de cause parce qu’il est en train de faire les yeux doux à ses supporters extrémistes."


Dimistris Psarras (photo OmniaTV)

Dimistris Psarras (photo OmniaTV)

Dimitris Psarras est aujourd’hui un spécialiste de l’extrême droite grecque. Il a consacré une part considérable de son travail à rechercher les mouvements d’extrême droite et fascistes en Grèce. Il a publié en 2012 un livre qui fait aujourd’hui autorité : "Le Livre noir d’Aube Dorée", dans lequel il ne fait pas que présenter l’histoire du parti néo-nazi grec, mais où il inclue également des coupures de journaux, des extraits issus de livres et de divers documents, non accessibles au grand public.

Il a également publié il y a quelques années un livre à propos du parti d’extrême droite ayant précédé à Aube Dorée au Parlement Grec, le LAOS, l’Alerte Populaire Orthodoxe, sous le titre de "La main secrète de Karatzaferis".