5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Opération "Thetis" : les sans-abris sont aussi visés par les rafles

18 avril 2013

Brèves

210 mots   681       Comments

D’après des plaintes et des témoignages, des sans-abris sont transportés en masse du centre d’Athènes vers le camp de rétention d'Amigdaleza ou vers des commissariats de police situés à des dizaines de km. Ils y sont détenus pendant des heures, pour contrôles d’identité, et une fois libre, doivent retournent à pied dans le centre.

"Chaque jour, ils les contrôlent, les rassemblent et les embarquent dans les bus de la police et les emmènent soit à Amigdaleza, soit dans les commissariats de Vari, Elliniko, Oropo, Lamia" déclare un sans-abri.

"Ils les emmènent là-bas et ils les laissent revenir à pied. Comment on fait pour revenir de là-bas à minuit", s’interroge un autre.

"Thetis" est une opération qui vise à rafler les toxicomanes du centre d'Athènes, à prendre leurs données personnelles et à leur faire subir des examens médicaux de forces. Ils sont ensuite libérés et laissés devant le centre de détention sans aide pour retourner chez eux ou dans le quartier dans lequel ils ont été arrêtés.

Il semble donc que l'opération vise également les sans-abris.

Cet article est issu d'un reportage du journal des rédacteurs repris ici