5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Des néonazis allemands au Parlement grec

8 février 2013

Brèves Allemagne Grèce Néonazis parlement

323 mots   349       Comments

L’organisation Freies Netz Süd, dont des cadres ont visité le Parlement grec et s’y sont fait photographier avec des membres de Chryssi Avgi (Aube Dorée), est qualifiée de "néonazie" par des documents du Ministère de l’Intérieur du Land de Bavière.

Sur les photographies, d’après les légendes rédigées par le site de l’organisation susmentionnée, on trouve à gauche Sebastian Schmaus, à droite Matthias Fischer.

Tous deux sont également conseillers municipaux du parti radical d’extrême-droite Bürgerinitiative Ausländerstopp (Initiative citoyenne Stop aux étrangers). Le conseil municipal de Munich a récemment voté en faveur de l’interdiction de ce parti local.

Sebastian Schmaus a été condamné (en février 2009) à six mois de prison avec sursis pour conduite en état d’ivresse alors qu’il collait des affiches pour le par néonazi NPD. En 2010, il a été condamné pour violation des droits d’auteur, alors qu’il avait diffusé sur Internet des photos de manifestants de gauche, les présentant comme des personnes recherchées par la police.

En 2010, il a également été accusé d’avoir violemment agressé un cycliste. Il a été innocenté par manque de preuves, mais a été condamné pour la destruction de l’appareil photo du cycliste.

Matthias Fischer a fait 20 mois de prison après avoir été condamné pour incitation à la haine et a également été condamné pour d’autres délits de nature semblable.
Il est le cofondateur du Fränkischer Aktionsfront, interdit en 2004 pour des raisons similaires (6). Après sa libération, en 2011, des attaques néonazies ont eu lieu contre les domiciles et les véhicules de membres d’organisations antinazies, d’après une publication du site du journal Die Zeit. Il a quitté le NPD en 2008.

Le NPD est considéré comme un parti modéré comparé au FNS (Freies Netz Süd).

source : thepressproject

traduction : AR