5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Un Évêque salue un ancien général de la junte comme un «héros» lors du service funèbre

1 février 2013

Polémique Aube Dorée Grèce junte

368 mots   482       Comments

amvrosiosNikolaos Dertilis a été enterré à Athènes ce jeudi sur fond de polémique alors que l'évêque Amvrosios de Kalavryta a fait l'éloge de l'ancien  collaborateur de la junte, le comparant à Theodoros Kolokotronis, une icône de la Guerre d'Indépendance de la Grèce contre l'Empire ottoman, mais aussi en le comparant au philosophe grec Socrate.

"Dertilis était un héros comme Kolokotronis et Socrate", a déclaré Amvrosios qui a conduit le service funèbre.

"Je sais que les médias vont me déchirer et dire que je n'ai pas le droit d'exprimer [mes pensées]. Etant donné que les médias avaient déjà décidé que je serais le seul à effectuer le service funèbre, j'avais personnellement pris une décision, j'avais décidé d'aller de l'avant et de le faire ", a t-il dit.

Les funérailles a été suivie par plusieurs députés et partisans de l'Aube Dorée, le parti néo-nazi du pays, qui, plus tôt cette semaine, avait salué Dertilis, qui était le dernier membre survivant de la hiérarchie de la dictature militaire de 1967 à 1974, comme "un grec exceptionnel et un soldat qui a versé son sang pour son pays sur les champs de bataille."

Des coups de feu ont été tirés au milieu des acclamations et des applaudissements de la foule que l'ancien général était enterré. Les rapports ont indiqué la police a arrêté une personne, après avoir trouvé 5 douilles sur lui. Les autorités enquêtaient à son domicile, selon des reportages.

Après la restauration de la démocratie, Dertilis a été condamné à la prison à perpétuité pour avoir abattu un jeune manifestant lors de la répression sanglante du soulèvement étudiant de 1973. Il est décédé lundi à l'âge de 94 ans.

Dans un communiqué publié jeudi, le mouvement des jeunes de la Gauche démocratique a attaqué Amvrosios en le qualifiant de "prédicateur de la haine."

Le parti de gauche a déclaré que l'évêque avait, avec l'aide de l'Aube Dorée, tourné l'enterrement en un "spectacle contre la démocratie et un rassemblement des restes de la junte."

source : ekathimerini