5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Scandale de la liste Lagarde : ce que Venizelos a dit sur les juifs

14 octobre 2012

Polémique Politique Evangelos Venizelos Grèce PASOK scandale

444 mots   472       Comments

Nouveau scandale en Grèce concernant les propos de Venizelos. Il parlait aux institutions du Parlement et au comité de transparence le 11 Octobre concernant la liste des 2000 évadés fiscaux fournie par C. Lagarde.

Dans un témoignage de cinq heures, le chef du PASOK a dit qu'il avait reçu la liste sur un support  numérique du responsable de la brigade de lutte économique et financière (SDOE), Yianns Diotis, en Août 2011.

Diotis avait également imprimé une partie des données, a continué Venizelos, qui insiste sur le fait qu'il n'a jamais ouvert le fichier numérique.

Il regarda les pages imprimées et eu la "désagréable impression que trois noms étaient d'origine grecque juive" ( Ta Nea , 12 Oct 2012).

(Ses mots exacts seront dévoilés lorsque la vidéo de son témoignage sera mise en ligne sur le site internet du Parlement, en début de semaine). Sa déclaration officielle à la commission de la transparence ne fait aucune mention des Juifs, ou de noms juifs d'ailleurs.

Evangelos Venizelos, chef du Pasok, tente de justifier son incapacité à utiliser les informations de la liste de Lagarde au journal de Mega TV, le 3 octobre 2012

En tant que citoyen de Thessalonique, il devrait le savoir. La ville, autrefois connue comme la "Mère d'Israël», a perdu 94% de sa population juive pendant l'Holocauste nazi. Pendant des siècles, les Juifs formaient le plus grand groupe religieux dans la ville.

Un citoyen grec juif a écrit sa colère concernant la phrase de Venizelos.

«Depuis le début de la crise, je me demandais qui serait le premier imbécile à nous donner le blâme, à nous les Juifs," a demandé à Jean-José Cohen, dans une lettre ouverte au chef du Pasok .

"En tant que citoyen grec et électeur, je vous demanderai de ne pas transférer vos problèmes personnels politiques sur nous. Pour moi, ce que vous essayez de faire est clair. Distraire le public de vos propres problèmes politiques en jetant le blâme sur nous, les Juifs.

"Non, M. Venizelos. La crise n'est pas notre faute. La plupart des gens (basé sur la dernière élection) estime que la responsabilité de la crise incombe à votre parti qui nous a apporté les dettes d'Andreas Papandreou et au chaos du "petit" George Papandreou. "

Il a conclu en disant que Venizelos devrait démissionner suite à la polémique de la liste Lagarde et ne pas essayer de "faire des juifs les boucs émissaires".

Il semble que Venizelos n'a effectivement que deux choix possibles : démissionner maintenant ou ... démissionner bientôt.

 

 source : twitter et damomac