5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Manifestation contre la mine d'or de Skouries : gaz lacrymogènes en forêt, blessés et arrestations

11 septembre 2012

Environnement Société environnement gaz lacrymogènes Grèce manifestation Mine d'Or police Skouries tensions

623 mots   624       Comments

La manifestation était prévue de longue date, ainsi que les 3 jours d'action contre le démarrage de l'extraction de l'or par le géant Canadien Eldorado Gold dans le nord du pays, près de Thessalonique. Les manifestants étaient attendus dans la forêt de Skouries par une police anti-émeute très équipée. Le projet d'extraction de l'or dans cette région s'annonce comme un désastre écologique.

Le Conseil d’Etat grec avait autorisé, fin juillet dernier, Eldorado Gold à exploiter la mine d’or d’Halkidiki, dans le nord du pays. Le 29 juin dernier, l’institution administrative avait imposé l’arrêt des activités suite aux plaintes de plusieurs associations environnementales qui dénonçaient un projet néfaste pour la forêt et l’écosystème.

Les garanties apportées par le minier canadien avait donc convaincu les magistrats, qui ont également indiqué dans leur rapport que les activités d’Eldorado seraient « très bonnes pour l’économie grecque ».

Eldorado Gold devrait extraire 50.000 onces d’or (1,5 tonne) chaque année jusqu’en 2015 à Halkidiki, avant une extension qui permettrait de porter la production du site à 170.000 onces (5,28 tonnes) par an à partir de 2018.

Sauf que les habitants de la région ne l'entendent pas de cette oreille. Ils ont eu vent d'une opération similaire en Roumanie qui a apporté son lot de destruction de l'écosystème. Et c'est exactement ce que redoute la population : la destruction d'une des forêts les plus riche en biodiversité en Europe et un risque sanitaire majeur pour les villages alentours : l'utilisation de cyanure pour l'extraction va rarement de paire avec une conservation de la qualité des nappes phréatiques. L'or ou l'eau. L'or ou la vie.

La foret de Skouries est située dans une région protégée du nord de la Grèce :

[googlemap src="https://maps.google.fr/maps?q=40.520063,23.754776&ll=40.578499,23.752441&spn=0.813566,1.766052&num=1&t=m&z=9"]

Rendez-vous était donc donné dans la forêt pour protester contre le projet et plusieurs centaines de manifestants étaient présents.

Il semble que les employés d'Eldorado Gold avaient reçu l'ordre de couper des arbres afin de retarder les manifestants :

La manifestation s'est terminée par des tirs de gaz lacrymogènes, qui ont provoqué un début d'incendie :

La police nie avoir provoqué des feux et accuse les manifestants d'avoir lancé des cocktails molotov. Bien évidemment, il parait très logique que des manifestants venus par centaines pour protéger la forêt s'empressent de jeter des cocktails molotov.

Les images prises par des manifestants montrent que des bombes lacrymogènes tirées avec un lance-grenade (une autre nouveauté en Grèce) ont effectivement terminé leurs courses au milieu des arbres, voir autour de la 28ème seconde de cette vidéo).

Une autre vidéo qui résume les manifestations de la journée :

 

Il y a eu quelques blessés, dont un député du Syriza, Vangelis Diamantopoulos. venu soutenir les habitants, et plusieurs arrestations. 4 personnes arrêtées (en dehors de la manifestation) sont reparties avec des actes d'accusation ... loufoques :

-  L'un serait accusé de "porter une fronde improvisée" ;

-  2 seraient accusés de "participation à une manifestation contre la mine d'or" (sic !)

-  Le dernier serait accusé de "porter deux pierres" (re sic!).

La police grecque et ses actes d'accusations dans toute sa splendeur.

Si la manifestation de Thessalonique s'est passée dans le calme avec plusieurs dizaines de milliers de personnes, celle de Skouries fut donc plus ... sportive.


En conclusion, les 10 premières minute d'un documentaire sur la mine d'or de Halkidiki (grec sous-titré en anglais) :