5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

La droite (Nouvelle Démocratie) où le clientélisme dans la campagne électorale (vidéo & transcription)

13 juin 2012

Politique Société droite élections Grèce Nouvelle Démocratie

519 mots   416       Comments

C'était le 29 mai dernier. Cette vidéo est celle d'une rencontre avec les membres du parti Nouvelle Démocratie et des fonctionnaires de l'administration locale dans la région de Kilkis, dans le nord de la Grèce.

Lors de cette réunion, le chef du parti pour le nord de la Grèce, Panagiotis Psomiadis (qui a récemment indiqué que l'Aube Dorée était une soeur de la Nouvelle Démocratie), est présent. Un autre orateur donne des instructions claires sur la façon -le clientélisme- dont ils peuvent regagner les voix des personnes qui ont déjà bénéficié des avantages de la Nouvelle Démocratie au pouvoir.

Vidéo (transcription après la vidéo) :

La transcription :

- "Il y a 35% de la population qui n'a pas voté. Et ce n'est pas seulement eux. Vous voyez ce que je veux dire. Il y a des gens qui n'ont pas voté."

-"Tous les membres de l'administration locale de la région de Kilkis sont ici. Leur rôle dans ces élections est extremement important. Les présidents et les membres du conseils local savent qui est parti aux élections précédentes. Ils ne se sont pas cachés. Ceux qui sont partis l'ont fait avec grand bruit.

Parmis ceux qui ont voté Nouvelle Démocratie dans le passé, nous connaissons 8 sur 10 de ceux qui n'ont pas voté pour nous cette fois ci.

Par conséquent, nous devons approcher ces gens, dans les villages, dans les villes. D'où qu'ils soient, le rôle des conseils locaux et des maires est très important. D'une importance égale dans le rôle de l'administration locale pour mettre la pression ou faire des rappels aux gens qui ont bénéficié de la Nouvelle Démocratie.

Ceux qui ont obtenus un travail pendant quand la Nouvelle Démocratie était au pouvoir, ceux qui ont gagné des contrats par la Nouvelle Démocratie. Je veux dire des contrats pour des projets. Des contrats pour des emplois, des gens qui ont été payés pour faire un stage.

Nous devons rappeler à ces gens qu'ils devraient nous offrir quelque sorte de service. Ils devraient aller aux bureaux de votes comme représentants du parti. Ils devraient amener leurs mères et leurs pères pour le vote. Nous connaissons tous qui sont ces personnes. Elles sont celles qui ont bénéficié de la Nouvelle Démocratie.

Nous pouvons leur rappeler avec une voix un peu plus puissante que c'est leur obligation d'aller voter.

Si chacun d'entre nous emmène l'un d'entre eux, et je pense que c'est possible, juste un de ceux qui n'ont pas voté pour la Nouvelle Démocratie, nous n'en croirons pas nos yeux au résultat de dimanche soir.

Pas de changement à l'horizon donc, concernant la politique interne de la Nouvelle Démocratie. Le clientélisme en directions des petites gens, et les attaques régulière contre les autres partis, notamment le concurrent direct Syriza.

Il est temps que cela change non ?

J-4. Croisons les doigts