5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Le e-book "participatif" de T. Pangalos

11 juin 2012

Politique Société Grèce Theodoros Pangalos

527 mots   437       Comments

Theodoros Pangalos est un bon élève. Depuis le début d'OkeaNews, un article lui est quasiment dédié chaque mois. Pas par sympathie particulière, mais parce que toutes ses sorties sont ... solaires.

Theodoros Pangalos est un homme politique grec, qui parle couramment le français, et qui était le vice premier ministre à l'époque de G. Papandréou :  c'est sans doute pour cette raison que les médias français s'intéressent particulièrement à ses théories : il a été présent dans tous les reportages dès qu'il s'agissait de la société grecque. La plus frappante de ses théories est la très fameuse "Μαζι τα φάγαμε" : "Nous avons tous mangé l'argent ensemble", pour laquelle, et selon ses propres termes, T. Pangalos est "devenu célèbre en Grèce".

Cette théorie veut que "tous les grecs ont triché, pris dans la caisse etc". Bien sûr, ce postulat est faux. Chaque discussion avec des grecs me l'a bien confirmé. Hier encore, pendant un repas, un retraité (qui attend toujours le paiement de sa retraite) :

- "J'ai 57 ans et des problèmes cardiaques. J'ai cotisé 40 ans. Même pendant la junte, j'ai fait un procès pour pouvoir poursuivre mes cotisations. J'ai toujours déclaré tous les travaux que j'ai réalisé quand j'étais électricien. Aujourd'hui, j'attends qu'ils me versent ma retraite.  Il semble que je suis trop jeune. L'année prochaine peut-être.

Ma femme qui était femme de ménage a gagné un procès contre l'Etat par rapport à des contrats de travail précaires qui auraient du se transformer en CDI. L'Etat lui doit environ 35000 euro, mais nous savons que nous ne verrons jamais cet argent. Les caisses sont vides. Mais ce n'est pas nous qui les avons mangé."

Theodoros Pangalos a donc décidé d'écrire un livre. Un e-book. Et devinez le titre : "Μαζί τα φάγαμε" - "Nous avons mangé l'argent tous ensemble". Logique.

Et pour raconter les vraies histoires de ceux qui ont participé à cette grande bouffe monétaire, il a lancé un appel sur son blog pour récolter des témoignages afin de  :

"définir la notion de responsabilité conjointe et la complicité des citoyens. Il [le livre] décrit également comment, quand et qui a "mangé l'argent" et comment la responsabilité est répartie de haut en bas et contient des histoires spécifiques."

Si l'idée de chercher les responsabilités pouvait être intéressante, qui a encore des doutes sur celles ci ? Et pourquoi aller chercher les responsabilités des petits quand on connait celles des décideurs, bien protégés par des lois votées pour eux mêmes ? La chaîne des responsabilités est descendante et il semble bien que Mr Pangalos aurait eu tout le loisir de combattre ce système pendant ses décennies de présence politique.

Mais après avoir accusé toute la société grecque d'avoir participé au naufrage en tapant dans la caisse, T. Pangalos souhaite peut-être "écrire le livre ensemble" ?

En grec, cela se dit : "Μαζί το γράψαμε" - "Nous l'avons écrit ensemble".

Il est temps que l'histoire change de plume.

J-6. Croisons les doigts

[ezcc]