5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Nouvelles attaques racistes à Athènes : la fille du leader et 2 députés de l'Aube dorée détenus puis relâchés

2 juin 2012

Société Athènes

327 mots   426       Comments

Chaque jour désormais, on peut compter une nouvelle attaque à caractère raciste à Athènes et dans ses environs. Si l'Aube dorée est fortement suspectée d'organiser ces attaques, il était "difficile" de le prouver. Jusqu'à hier soir.

Reprise d'un article de KeepTalkingGreece : deux attaques racistes ont eu lieu ce vendredi soir à Athènes à quelques kilomètres de l'endroit où des motards avaient poignardé un homme venant d'Albanie  et deux hommes en provenance de Pologne un jour plus tôt.

Les médias grecs rapportent qu'un convoi de quelque 50 personnes à moto se dirigeait vers l'avenue du Pirée, quand ils sont entrés dans un restaurant et ont battu un migrant. L'homme était un employé du restaurant. 

Le personnel du restaurant soigne le blessé - Photo Alexandra Tzavela.

News IT signale que deux autres migrants ont été battus près du centre ville d'Athènes. Ils ont été légèrement blessés.

To Ethnos rapporte sur son site internet que la fille de N. Michaloliakos, le leader de Chrysi Avgi, l'"Aube dorée", aurait  été détenue peu après minuit. "Les assaillants ont roué le migrant de coups. Ils ont ensuite été encerclés par des unités de police. Parmi les détenus du quartier où a eu lieu l'incident, il y a la fille de N. Michaloliakos. "

L'arrestation de la fille de N. Michaloliakos et de 2 députés de l'Aube  dorée (Panagiotaros & Vouldis), parmi les 5 arrestations, a été confirmée : cela pourrait prouver que la famille du dirigeant -à minima- participe (organise ?) aux violences racistes. Ils ont été relachés, selon les médias grecs. De son côté N. Michaloliakos a indiqué qu'il allait porter plainte.

Le conseil validant les  candidatures aux prochaines élections serait-il en mesure de refuser ce "parti" qui semble bien profiter de sa nouvelle "légitimité" parlementaire pour multiplier les attaques xénophobe ?

Espérons-le.