5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Grèce : vers une révolution agricole alternative ?

21 mai 2012

Alternatives Environnement Société Grèce

582 mots   678       Comments

TutorPool, Boroume, la révolution des patates sont des exemples de ce que la société grecque à créé, contrainte de trouver des solutions alternatives face à la baisse des salaires et des retraites, conjuguée à des prix à la consommation souvent bien plus chers que dans d'autres pays européens. Avec un salaire minimum (quand celui ci est payé) à 445€ par mois et un loyer à Athènes de 300€ par mois, il devient évident que d'autres solutions sont nécessaires pour survivre, surtout quand on sait que le paiement des impôts commence dès 5000€ de salaire annuel. Une équation impossible à résoudre pour nombre de foyers grecs.

TutorPool est un site (créé avec des outils open source) qui permet à chacun de proposer d'aider bénévolement des élèves dans son domaine de compétence. Lors de sa création, le site a remporté un très vif succès, comme Boroume qui propose de récupérer des invendus dans les hôtels et restaurants pour les proposer aux citoyens les plus affaiblis par la crise. Un hôtel de la place Syntagma propose d'ailleurs dans ce cadre 40 repas par jours. Une solidarité en plein essor et très éloignée du nombrilisme d'avant la crise.

La dernière nouveauté grecque : une AMAP en ligne. Le même système qu'en France, mais déployé à grande échelle via une plateforme internet. Gine Agrotis ("Devient agriculteur") propose une inscription pour les agriculteurs qui souhaitent vendre sans intermédiaire et un abonnement pour les consommateurs.

Gine Agiotis a un but simple :

Qui sommes nous ?

Le projet est une tentative de mise en réseau et de communication entre les agriculteurs grecs et les consommateurs ruraux et des centres urbains.

Nous avons commencé notre projet ambitieux de réorganisation, dans le but de renverser, de «casser» le marché et d'offrir un service innovant en créant un outil qui permet de mettre en contact direct. L'idée est venue de Dimitris Koutsolioutsos, qui a assemblé une équipe composée de personnes ayant une vision commune d'"une meilleure qualité de vie dans le s centres urbains."

Le Service proposé :

Le concept vise essentiellement à promouvoir le concept de "Farmer exclusive" à chaque famille.

Les jeunes agriculteurs, s'engagent au nom des consommateurs, à la culture et à la production de tous les légumes et les fruits de saison, selon les principes de l'agriculture biologique

Le projet est systématiquement contrôlée par les QWAYS  (www.qways.gr), qui a pris la décision de certifier progressivement toutes les cultures et la distribution des marchandises.

(...)

Les utilisateurs enregistrés peuvent adopter un olivier et profiter de toute la production annuelle de leur propre arbre. 

Chaque consommateur choisit son producteur en fonction de sa zone géographique et reçoit son panier chaque semaine.

Ce type de consommation alternative a de grandes chances d'avoir un succès très rapide en Grèce. Espérons le, car le pays, miné par la crise et régulièrement décrié par ses voisins, pourrait donner une vraie leçon de croissance verte et d'économie locale éthique.

L'autre intérêt de Gine Agrotis est de promouvoir l'agriculture biologique chez les jeunes, à l'heure où plus de 50% d'entre eux sont sans emploi. Une possibilité donc de développer l'agriculture biologique et de permettre aux jeunes de créer leur propre activité en limitant le risque de subir les prix des grossistes et des grandes surfaces !

Vers une révolution de l'agriculture biologique ? Espérons-le !